Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Mexique
Bonne nouvelle

Libération d’Israel Arzate Mélendez

Le 6 novembre 2013, la Cour suprême nationale de justice du Mexique a établi que les aveux d'Israel Arzate Melendez devaient être exclus de la procédure car obtenus sous la torture et qu’Israel Arzate Meléndez devait être libéré immédiatement
mexique_israeljpg
Le 14 / 11 / 2013

Le 3 février 2010, Israel avait été arrêté, sans mandat, par des militaires et sévèrement torturé pour avouer le massacre de 15 jeunes à Ciudad Juárez (État de Chihuahua). Pour justifier son arrestation, les forces de l’ordre avaient déclaré l’avoir surpris en flagrant délit au volant d’un véhicule volé. Les agents du Procureur avaient validé cette version et daté l’arrestation au 5 février. Peu après, Israel avait dû passer aux aveux et avait été présenté en coupable aux médias. En 2011, la Commission nationale des droits de l’homme a établi qu’il avait été détenu arbitrairement et torturé, cependant la magistrature de Chihuahua a maintenu la détention préventive et les poursuites.

Le 6 novembre 2013, la Cour suprême nationale de justice, sollicitée par la défense, a établi que les aveux devaient être exclus de la procédure car obtenus sous la torture et qu’Israel Arzate Meléndez devait être libéré immédiatement. Lors d’une seconde audience, le 27 novembre, la Cour suprême a également exclu le délit de possession d’un véhicule volé, confirmant ainsi l’absence totale de preuves à l’encontre d’Israel Arzate Meléndez.

L’ACAT a mené plusieurs actions en sa faveur, à travers des appels urgents, des communiqués de presse ainsi que la présentation de son cas dans le rapport d’enquête Au nom de la « guerre contre le crime ». Étude du phénomène tortionnaire au Mexique et dans le cadre de la campagne « Stop arraigo ». Elle se réjouit de cette libération (après presque quatre ans) et continuera de soutenir le cas aux côtés de l’ONG mexicaine Centre ProDH afin que les auteurs des tortures et de la détention arbitraire soient sanctionnées à la hauteur de la gravité de leur crime.

Mise à jour mai 2014 :

Le 12 mai 2014, le jugement a été publié officiellement. Cela représente une étape importante pour la justice mexicaine car le texte reconnaît l’importance de la présomption d’innocence et d’enquêtes scientifiques excluant toute coercition.

Articles associés

Actualité
NDV2022_Radio-Notre-Dame_ITW-Bernadette-Forhan
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

La Nuit des Veilleurs est l'invitée de Radio Notre Dame

Le 16 / 06 / 2022
Bernadette Forhan, vice-présidente catholique de l'ACAT-France, était ce matin au micro de l'émission « Rencontre » sur Radio Notre Dame pour présenter la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs. L'occasion de rappeler que la torture, loin d'être consignée à une image du Moyen-Âge continue de sévir. Mais que veillée après veillée, nos actions lui opposent une solidarité d'ampleur à l’égard des victimes.
Communiqué
1160-600_SITE_NDV2022
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

Allumons une chaîne de solidarité internationale

Le 10 / 06 / 2022
L’ACAT-France organise, les 25 et 26 juin 2022, la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs, dédiée à 8 cas de tortures dans le monde. Cet évènement œcuménique s’inscrit dans le travail au long cours mené par l’ACAT-France contre les pratiques tortionnaires dont les exemples continuent d’essaimer partout sur la planète. Ensemble, nous portons la flamme de l’espérance.
Appel à mobilisation
AAM_Ruiz-Lopez_Thumbnail_20220323
Mexique

Réparations pour Adrián, Juan, Marcelino, Germán et Abraham

Le 09 / 06 / 2022
Cinq membres de la communauté tzotzil, Adrián Gómez, Juan de la Cruz Ruiz, Marcelino Ruiz et Germán et Abraham López ont été soumis à la torture et détenu abusivement pendant des années. Leur libération récente ne suffit pas à clore leur histoire : ils doivent obtenir réparation pour ce qui leur a été infligé et les responsables de ces actes doivent également être poursuivis.