Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Cameroun
Bonne nouvelle

Libération de trois jeunes femmes injustement condamnées à mort

Le 23 octobre 2020, la justice civile camerounaise a acquitté Marie Dawandala, Damaris Doukouya et Martha Weteya de la peine de mort à laquelle ces trois jeunes femmes avaient été condamnées par un tribunal militaire.
Cameroun Doukouya Dawandala Weteya
Le 23 / 10 / 2020

Le 23 octobre 2020, la justice civile camerounaise a acquitté Marie Dawandala, Damaris Doukouya et Martha Weteya de la peine de mort à laquelle ces trois jeunes femmes avaient été condamnées par un tribunal militaire.

Ces trois jeunes femmes, illétrées, avaient été arrêtées dans l'Extrême-Nord du Cameroun, en octobre 2014, alors qu'elles avaient 17 ans. Accusées de soutenir le groupe terroriste Boko Haram, elles avaient été très rapidement condamnées à mort par un tribunal militaire à l'issue d'une procédure judiciaire baclée : Elles n'avaient pas d'avocat pour les défendre ; elles ne comprenaient pas le français, langue utilisée lors du procès.

Marie Dawandala (enceinte de 6 mois), Damaris Doukouya (avec un bébé de 3 mois) et Martha Weteya avaient alors été envoyées en prison. Durant leur cinq premières années de détention,  elles n'avaient reçu aucune visite. Elles faisaient l'objet de stigmatisation de la part des gardiens de prison et des autres codétenus du fait qu'elles soient considérées comme terroristes.

Suite à la mobilisation du Réseau des avocats camerounais contre la peine de mort, la Cour d'appel militaire a annulé en 2019 les condamnations à mort des trois jeunes femmes et ordonné qu'elles soient traduites devant un tribunal civil pour être à nouveau jugé. Le 23 octobre 2020, lorsque le parquet n'a présenté aucune preuve à l'appui des charges, le juge a prononcé l'acquittement. C'est la première fois au Cameroun que la condamnation d'un tribunal militaire est remplacée par un acquittement.

 

Articles associés

Actualité
NDV2022_Radio-Notre-Dame_ITW-Bernadette-Forhan
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

La Nuit des Veilleurs est l'invitée de Radio Notre Dame

Le 16 / 06 / 2022
Bernadette Forhan, vice-présidente catholique de l'ACAT-France, était ce matin au micro de l'émission « Rencontre » sur Radio Notre Dame pour présenter la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs. L'occasion de rappeler que la torture, loin d'être consignée à une image du Moyen-Âge continue de sévir. Mais que veillée après veillée, nos actions lui opposent une solidarité d'ampleur à l’égard des victimes.
Communiqué
1160-600_SITE_NDV2022
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

Allumons une chaîne de solidarité internationale

Le 10 / 06 / 2022
L’ACAT-France organise, les 25 et 26 juin 2022, la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs, dédiée à 8 cas de tortures dans le monde. Cet évènement œcuménique s’inscrit dans le travail au long cours mené par l’ACAT-France contre les pratiques tortionnaires dont les exemples continuent d’essaimer partout sur la planète. Ensemble, nous portons la flamme de l’espérance.
Appel du mois
AM 2022-05-Awasum Mispa-COVER
Cameroun

Je soutiens Awasum et les autres prisonniers politiques

Le 26 / 04 / 2022
Au cours du mois de décembre 2021, Awasum Mispa Fri, présidente des Femmes du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), et plus de 80 autres cadres et militants de ce parti, ont été condamnés à des peines allant de six mois à sept ans de prison ferme pour avoir manifesté pacifiquement.