Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Mexique
Bonne nouvelle

Libération de José Luis Gutiérrez Hernández et César Hernández Feliciano

José Luis Gutiérrez Hernández et César Hernández Feliciano, mayas tseltales, abusivement accusés de « rébellion » pour avoir osé exercer leur droit de manifestation, sont enfin libres. Cependant, ils sont toujours poursuivis pénalement. L'ACAT reste mobilisée !
201104_boletin18_defensores_chilon
©DR : Frayba
Le 09 / 11 / 2020

Maintenus en détention préventive depuis le 15 octobre, José Luis Gutiérrez Hernández et César Hernández Feliciano pour lesquels l’ACAT s’était mobilisée ont été libérés début novembre.

José Luis et César, mayas tseltales de Chilón (Chiapas), avaient été arrêtés arbitrairement alors qu’ils manifestaient de façon pacifique avec les membres de leurs communautés contre l’implantation d’une caserne de la Garde nationale sur leur territoire. Accusés de rébellion,  ils avaient été envoyés presque immédiatement dans une prison très éloignée.

José Luis et César sont toujours poursuivis pénalement pour « rébellion » et sont placés sous contrôle judiciaire. Ils doivent se présenter à la justice pour signer un registre tous les 15 jours et ont interdiction de s’éloigner d’un certain périmètre.

L’ACAT et Frayba, ONG partenaire sur place, restent mobilisées pour obtenir leur acquittement. En effet, aucune preuve d’une atteinte grave à la sécurité, permettant de qualifier l’infraction de « rébellion », n’a pu être apportée dans ce dossier. Les poursuites dont sont l’objet José Luis et César s’apparentent à une criminalisation de l'exercice du droit à la liberté d'expression et de manifestation des communautés autochtones mobilisées pour la défense de leur territoire. De nombreux textes et lois, au niveau national et international, garantissent aux peuples autochtones du Mexique le droit à l’autodétermination (statut politique, développement économique, social et culturel), à disposer de leurs terres, leurs territoires et leurs ressources et à s’opposer à toute présence militaire sans raisons d’intérêt public majeures et sans leur consentement.

L’ACAT et Frayba exigent par ailleurs la condamnation des auteurs de l’arrestation et de la détention arbitraires, des mauvais traitements et des entraves initiales à une procédure équitable.

Articles associés

Appel à mobilisation
Template_AAM-vignette4
Mexique

Je soutiens la communauté de Tierra Blanca Copala

Le 14 / 02 / 2024
La communauté de Tierra Blanca Copala vit dans un climat de violence armée orchestrée par des groupes paramilitaires et par la complicité de l'Etat. Malgré l'urgence de la situation, les autorités mexicaines ont fait preuve d'indifférence pour mettre fin à ce calvaire.
Appel à mobilisation
Template_AAM-vignette10
Mexique

Un an sans Ricardo et Antonio

Le 25 / 01 / 2024
Le 15 janvier 2024 a marqué le premier anniversaire de la disparition du dirigeant communautaire Antonio Díaz Valencia et de l'avocat et défenseur des droits de l'Homme Ricardo Lagunes Gasca. Continuons à exiger de l'État mexicain qu'il prenne toutes les mesures nécessaires pour les retrouver !
Bonne nouvelle
BN-VISUEL_ACTU
Mexique

Verónica Razo Casales est enfin libre !

Le 24 / 01 / 2024
En 2011, Verónica Razo Casales est accusée sans preuves d'enlèvement au Mexique. Pour obtenir des aveux, elle sera torturée, puis suivront les violences sexuelles. Grâce à votre mobilisation, un tribunal a ordonné sa libération immédiate !