IsraëlPalestine
Actualité

L’ACAT présente « Obliterated families », une exposition en soutien aux familles des victimes de l’opération militaire « Bordure protectrice »

Depuis un an, l’ACAT soutient le webdocumentaire « Obliterated families », réalisé par Anne Paq et Ala Qandil. Il retrace l’histoire des familles des victimes d'une attaque israélienne sur la Bande de Gaza en juillet 2014, connue sous le nom d’Opération "Bordure protectrice". A l’occasion de la commémoration du triste anniversaire de l’Opération militaire, en juillet 2017, une exposition photo a été tirée du webdocumentaire. L’ACAT vous propose de la découvrir.
obfam
Le 17 / 07 / 2017

Un destin tragique et des familles en quête de justice

Gaza, 17 juillet 2014. Au cours de l’offensive israélienne « Bordure protectrice » dans la bande de Gaza, un missile s’abat sur le toit de la maison des Shuheibar, où cinq enfants nourrissaient les pigeons. Une petite fille de 8 ans, Afnan, et deux petits garçons de 9 et 10 ans, Wassim et Jihad sont morts. Deux autres garçons de 15 et 9 ans, Udai et son cousin Bassil, ont été grièvement blessés.

Le 29 juin 2016, deux ans après l’offensive israélienne, la famille Shuheibar, soutenue par l’ACAT, a porté plainte en France pour complicité de crime de guerre et homicide involontaire contre l’entreprise française Exxelia Technologies. Un composant de fabrication française a en effet été trouvé parmi les débris du missile tiré sur la maison. Pourtant, aucune cible militaire n’était présente dans la maison au moment de l’attaque, ni à aucun autre moment. La famille Shuheibar accuse l’entreprise française de s’être rendue coupable de complicité de crime de guerre ou, a minima, d’homicide involontaire, s’il est établi qu’elle a vendu le capteur à une entreprise militaire israélienne.

Pour plus d’informations : https://www.acatfrance.fr/public/dossier-gaza.pdf

Découvrez l’exposition, un puissant outil de sensibilisation

« Nous croyons en la photographie comme outil puissant de sensibilisation. Nous croyons aussi que les espaces publics doivent être reconquis et utilisés afin de mobiliser la population. » Anne Paq et Ala Qandil, réalisatrices

Tout en renforçant sa présence dans le champ culturel, grâce à « Obliterated families », Familles décimées de Gaza, l’ACAT se donne pour objectif de redonner une voix à ces familles. Grâce à une approche artistique et culturelle, cette exposition est l’occasion d’aborder la thématique difficile qu’est l’impunité des crimes de guerre commis à Gaza.

Retrouver le site internet du projet #Obliterated families : www.obliteratedfamilies.com

Télécharger le flyer de l’exposition

Télécharger notre Kit activité pour organiser l’exposition près de chez vous

Un bon de commande est disponible pour réserver l'exposition.

Contact : Joséphine Delvolvé, chargée de la mobilisation - josephine.delvolve@acatfrance.fr

Articles associés

Communiqué
Gaza-Airstrike-20231010_by-Wafa-APAimages
FranceIsraëlPalestine

Action juridique pour stopper les livraisons d’armes à Israël

Le 12 / 04 / 2024
L'ACAT-France et un ensemble d'ONG de défense des droits de l'Homme saisissent la justice en urgence pour stopper les ventes d'armes par la France à Israël. Objectif : obliger la France à respecter le droit international, qui interdit de transférer des armes vers un pays susceptible de les utiliser pour commettre de graves crimes internationaux. Par ces transferts, la France contribue au risque de faire basculer le droit légitime d'Israël à se défendre en génocide.
Communiqué
CeasefireNOW
FranceIsraëlPalestine

Notre tribune collective d'ONG pour un cessez-le-feu à Gaza

Le 19 / 12 / 2023
L'ACAT-France, au sein d'une une large coalition d'ONG, interpelle le président de la République et demande un cessez-le-feu à Gaza. Le déluge de bombes que la population subit constitue une véritable torture à laquelle il est impératif de mettre fin immédiatement.
Appel à mobilisation
Template_AAM-vignette10
IsraëlPalestine

Des arrestations et des mauvais traitements en forte hausse

Le 29 / 11 / 2023
Alors que la Guerre entre Israël et le Hamas a fait plus de 15 000 morts dans la Bande de Gaza, une trêve a permis de libérer des otages contres des prisonniers palestiniens, ainsi que le passage de centaines de camions chargés d’aide humanitaire. Mais dans les prisons israéliennes et en Cisjordanie, la situation est des plus préoccupantes, avec chaque jour des arrestations et des morts.