Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Vietnam
Actualité

L’ACAT à Bruxelles pour interpeller les députés européens

Le 10 décembre 2019, journée internationales des droits humains, l’ACAT s’est rendue au Parlement européen à Bruxelles dans le cadre d’une mission de plaidoyer inter-associatif sur le Vietnam. Retour sur le déroulé et les enjeux de cette journée.
ELhm9rEWkAAlbSc
La responsable du programme et plaidoyer Asie à l'ACAT Jade Dussart, entourée de représentants de Viet Tan et de Reporters sans frontières au Parlement européen à Bruxelles, le 10 décembre 2019.
Le 17 / 12 / 2019

Le 10 décembre 2019, l’ACAT-France s’est rendue au Parlement européen à Bruxelles, accompagnée de représentants de Viet Tan et de Reporters sans frontières, pour enjoindre les eurodéputés à différer la ratification du traité de libre-échange entre l’Union Européenne et le Vietnam (EVFTA), tant que ce dernier continuera de bafouer les droits humains.

Les enjeux de l'EVFTA : business VS droits humains

Ce traité, en négociation depuis plusieurs années, a été signé en juin 2019 à Hanoï malgré de nombreux appels de la société civile à y inclure davantage de garanties en terme de respect des droits fondamentaux. Afin d’être ratifié, il doit désormais être soumis au vote des députés européens lors d’une session plénière à Strasbourg, en février 2020.

Dans cette optique, l’ACAT et ses partenaires ont rencontré plusieurs eurodéputés des groupes politiques Verts/ALE, S&D et Renew Europe, afin de :

  • Leur présenter nos inquiétudes face à la répression à l’encontre des voix indépendantes au Vietnam, en cours depuis 2016 et qui ne montre aucun signe de faiblesse, et au caractère tortionnaire du régime ;
  • Les informer des dernières arrestations et condamnations de défenseurs vietnamiens, signe du peu de cas que fait le Vietnam des résolutions de l’Union européenne ayant dénoncé la répression en 2017 et 2018 ;
  • Échanger sur le rôle du Parlement européen en terme de défense des droits humains et sur la nécessité de promouvoir les valeurs intrinsèques de l’UE dans le cadre de ses échanges commerciaux.

Les députés d’autres groupes politiques, bien que sollicités, n’ont pas souhaité nous rencontrer.

Nos recommandations

Au cours de ces entretiens, l’ACAT et ses partenaires de la coalition Stop the crackdown ont demandé aux parlementaires de peser de tout leur poids pour que la ratification du traité de libre-échange soit repoussée, le temps qu’un certain nombre de préoccupations relatives aux droits humains soient prises en compte par les dirigeants vietnamiens. Nous demandons notamment :

  • La libération de l'ensemble des prisonniers politiques ;
  • La révision des dispositions problématiques du code pénal vietnamien ;
  • Des garanties en termes de liberté de la presse et de culte ;
  • L’instauration d’un moratoire sur les exécutions.

Un processus potentiellement entaché de conflit d'intérêts

Par ailleurs, des doutes pèsent sur la probité du processus de négociation de l’EVFTA depuis qu’il a été révélé que le rapporteur des accords, le député tchèque Jan Zahradil, entretenait des liens étroits avec un groupe vietnamien proche du régime de Hanoï. Face aux accusations de conflit d’intérêts, Zahradil a démissionné le jour où l’ACAT était à Bruxelles. Une enquête est en cours. Dans ce contexte, il serait extrêmement dommageable que le texte du traité soit ratifié en l’état, en ignorant l’influence potentielle qu’a pu exercer Hanoï sur son rapporteur, et ainsi sur l’intégralité du processus des négociations.

L’ACAT et ses partenaires restent mobilisés sur la question, et estiment que voter pour un report de la ratification de l’EVFTA représente la dernière opportunité majeure de tirer parti de ces accords pour garantir des améliorations concrètes des droits humains au Vietnam.

 

 

 

Articles associés

Actualité
Nguyen-Van-Hoa
Vietnam

Nguyen Van Hoa placé en résidence surveillée

Le 15 / 01 / 2024
Nguyen Van Hoa est un journaliste, blogueur et défenseur des droits de l’Homme. En 2016, il a filmé et diffusé les images de manifestations pacifiques contre l’entreprise Formosa, responsable d’une catastrophe environnementale ayant affecté des centaines de milliers de personnes. Il avait été arrêté arbitrairement le 11 janvier 2017 et condamné à sept ans de prison puis trois ans d’assignation à résidence. Il a été libéré récemment, pour avoir purgé une partie de sa peine. Une bonne nouvelle pour son état de santé, particulièrement dégradé à cause de ses conditions de détention.
Appel à mobilisation
Template_AAM-vignette9
Vietnam

Le Huu Minh Tuan risque de mourir

Le 03 / 01 / 2024
En raison de ses activités de journaliste indépendant, Le Huu Minh Tuan a été arbitrairement condamné à onze ans d’emprisonnement, en janvier 2021. Aujourd’hui, il risque de mourir en prison.
Appel du mois
WEB_HEAD 24.01
ChineIndeSri LankaVietnam

Je soutiens les chrétiens d’Asie persécutés

Le 18 / 12 / 2023
En Asie, les pays sur lesquels l’ACAT-France est mobilisée sont parmi ceux de la zone comptant le plus grand nombre de chrétiens. Pourtant, de nombreuses ONG et organisations religieuses dénoncent les persécutions croissantes dont ces derniers font l’objet.