Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Sahara OccidentalMaroc
Communiqué

Déception après le renouvellement de la MINURSO

L’ACAT exprime déception face au renouvellement du mandat de la mission de l'ONU au Sahara occidental, qui n'intègre toujours pas un volet droits de l'homme
sahara_occidental_drapeaux jpg
Crédits : Daniel Bobadilla / Flickr Creative Commons
Le 29 / 04 / 2014

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté mardi une résolution qui renouvelle pour un an le mandat de la mission de l’ONU au Sahara occidental (Minurso) sans intégrer dans son mandat la surveillance des droits de l’homme. L’ACAT fait part de sa déception face à la décision du Conseil de sécurité, la situation des droits de l’homme au Sahara occidental restant préoccupante.

Selon Hélène Legeay, responsable des programmes Maghreb et Moyen Orient à l’ACAT :

« Malgré la persistance des violations des droits de l’homme dans cette région, la France continue d’empêcher le Conseil de sécurité d’intégrer dans le mandat de la Minurso un volet droits de l’homme, tant dans la partie sous contrôle marocain que dans les camps de réfugiés en territoire algérien. L’appel réitéré du Conseil de sécurité d’améliorer la situation des droits de l’homme est un geste encourageant, mais risque de demeurer une année encore lettre morte. L’introduction d’un volet droits de l’homme dans le mandat de la mission aurait en revanche contribué à sérieusement améliorer la donne. »

« La situation des droits de l’homme au Sahara occidental reste préoccupante. Les Sahraouis continuent de subir des discriminations sociales et le non-respect des libertés d’expression, de rassemblement et d’association. Des cas de détention arbitraire sont régulièrement signalés et les manifestations restent le plus souvent réprimées par les forces de sécurité marocaines. Le Front Polisario, de son côté, est accusé par les autorités marocaines de commettre des violations des droits de l’homme contre les populations habitant les camps de réfugiés en territoire algérien. »

« Le maintien en détention de 22 militants sahraouis arrêtés en 2010 dans le cadre du démantèlement du camp de Gdeim Izik symbolise à lui seul les graves atteintes aux droits de l’homme perpétrées par les autorités marocaines à l’encontre des Sahraouis qui revendiquent le respect de leurs droits.[1] »

Contact presse :

Pierre Motin 01 40 40 40 24 / 06 12 12 63 94 pierre.motin@acatfrance.fr  

Note aux rédactions :

[1] Pour plus d’informations sur la détention des 22 militants sahraouis de Gdeim Izik : http://www.acatfrance.fr/communique-de-presse/sahara-occidental-depot-plaintes-torture-naama-asfari et http://www.acatfrance.fr/action/des-victimes-de-torture-toujours-emprisonnees  

Articles associés

Actualité
NDV2022_Radio-Notre-Dame_ITW-Bernadette-Forhan
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

La Nuit des Veilleurs est l'invitée de Radio Notre Dame

Le 16 / 06 / 2022
Bernadette Forhan, vice-présidente catholique de l'ACAT-France, était ce matin au micro de l'émission « Rencontre » sur Radio Notre Dame pour présenter la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs. L'occasion de rappeler que la torture, loin d'être consignée à une image du Moyen-Âge continue de sévir. Mais que veillée après veillée, nos actions lui opposent une solidarité d'ampleur à l’égard des victimes.
Communiqué
1160-600_SITE_NDV2022
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

Allumons une chaîne de solidarité internationale

Le 10 / 06 / 2022
L’ACAT-France organise, les 25 et 26 juin 2022, la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs, dédiée à 8 cas de tortures dans le monde. Cet évènement œcuménique s’inscrit dans le travail au long cours mené par l’ACAT-France contre les pratiques tortionnaires dont les exemples continuent d’essaimer partout sur la planète. Ensemble, nous portons la flamme de l’espérance.
Communiqué
Plainte-CAT_Maroc_20220906
Maroc

Nous portons plainte contre le Maroc devant le CAT

Le 10 / 06 / 2022
Ce jeudi 9 juin, quatre plaintes ont été déposées contre l’État du Maroc devant le Comité des Nations unies contre la torture à Genève.