Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
France
Communiqué

Rapport du Conseil de l’Europe sur l’asile : l’accélération prévue des procédures en France est dangereuse

Le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe a rendu public hier un rapport qui fait suite à sa visite en France en septembre 2014, consacrée, entre autres thématiques, aux droits de l’homme dans le contexte de l’asile et de l’immigration
nils-muiznieks_coe
Le 18 / 02 / 2015

Le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe a rendu public hier un rapport qui fait suite à sa visite en France en septembre 2014, consacrée, entre autres thématiques, aux droits de l’homme dans le contexte de l’asile et de l’immigration [1].

A quelques semaines de l’examen du projet de loi sur l’asile par le Sénat, il souligne la faiblesse du système d’asile français, et invite les autorités à ne pas adopter les articles en faveur de la « procédure accélérée » [2].

Ce rapport souligne que la France n’a rendu que 18% de décisions de protection pour une moyenne européenne de 35%.  Il relève cinq condamnations de la France par la cour européenne des droits de l’homme en matière d’asile entre 2013 et 2014. Le commissaire aux droits de l’homme est notamment « préoccupé par l’automaticité du classement en procédure accélérée » pour les personnes venant de pays figurant sur le liste de « pays d’origine sûre ». Il rappelle que la seule nationalité d’un demandeur d’asile ne doit pas être « un motif suffisant de classement d’une demande d’asile en procédure accélérée, lequel devrait reposer sur une analyse de la situation personnelle du demandeur d’asile. »

Selon Eve Shahshahani, responsable asile à l’ACAT, « Le rapport du conseil de l’Europe rappelle à juste titre que les droits des demandeurs d’asile doivent être effectifs, et pas seulement théoriques [3]. Cela implique qu’une personne dont la demande d’asile a été rejetée soit en mesure de préparer correctement sa requête  devant un juge spécialisé (accès à l’avocat, à l’interprète, temps et moyens suffisants…). »

« Le constat dressé par ce rapport est sans appel : l’accélération des procédures d’asile prévue par le projet de réforme de l’asile est dangereuse et attentatoire aux droits. » [4]

Contact presse :

Pierre Motin, 01 40 40 40 24 / 06 12 12 63 94

Notes aux rédactions :

Articles associés

Communiqué
RAE2022_Note-Asile_Main
BelgiqueAllemagneFranceGrèceHongrieItaliePays-BasSuède

Porté disparu : le droit d'asile en Europe

Le 27 / 06 / 2022
Dans une nouvelle note sortie ce 27 juin, l’ACAT-France alerte sur les politiques de l’asile au sein l’Union européenne. Des pratiques contradictoires et des textes lacunaires pourraient bien entrainer la disparition pure et simple de ce droit fondamental.
Actualité
AG2022_Main_Article-20220620
France

L’ACAT-France convoque son assemblée générale 2022

Le 20 / 06 / 2022
Du 10 au 12 juin 2022, les délégués de l’ACAT-France se sont réunis en assemblée générale. Un temps de rencontres, d’échanges et de témoignages, après deux années de pandémie. Surtout, un temps essentiel pour la vie démocratique de l’association qui a renouvelé le mandat de son comité directeur et élu son nouveau président.
Actualité
NDV2022_Radio-Notre-Dame_ITW-Bernadette-Forhan
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

La Nuit des Veilleurs est l'invitée de Radio Notre Dame

Le 16 / 06 / 2022
Bernadette Forhan, vice-présidente catholique de l'ACAT-France, était ce matin au micro de l'émission « Rencontre » sur Radio Notre Dame pour présenter la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs. L'occasion de rappeler que la torture, loin d'être consignée à une image du Moyen-Âge continue de sévir. Mais que veillée après veillée, nos actions lui opposent une solidarité d'ampleur à l’égard des victimes.