Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
France
Communiqué

Osons la fraternité, accueillons les étrangers

L'ACAT, l’Eglise Protestante Unie de France et JRS lancent une campagne sur l'accueil de l'étranger. L’objectif de cette campagne est de proposer des outils d’information et de réflexion sur les réalités migratoires d’aujourd’hui et d’hier, et sur nos responsabilitéss à l’égard de ceux que l’on qualifie d’étrangers, de migrants, de réfugiés.
visuel-site-accueil_publi
Le 19 / 12 / 2016

Les Eglises et mouvements chrétiens doivent se mobiliser face aux drames vécus  par les exilés arrivant en Europe. C’est pourquoi l’ACAT, l’Eglise protestante unie de France et JRS France s’engagent ensemble dans une campagne qui vise à sensibiliser les Français sur la réalité du phénomène migratoire dans notre pays au-delà des idées reçues, à faire changer le regard sur l’étranger, et à promouvoir une véritable politique d’accueil des exilés.  Cette campagne commune vient prolonger et renforcer les initiatives déjà lancées individuellement par ces structures [1].

L’objectif de cette campagne est de proposer des outils d’information et de réflexion sur les réalités migratoires d’aujourd’hui et d’hier et, tout étant attentifs aux peurs qu’elles suscitent, d’interpeller citoyens et responsables politiques sur les responsabilités légales et morales à l’égard de ceux que l’on qualifie d’étrangers, de migrants, de réfugiés, d’exilés.

L’accueil d’abord !

Selon Gabriel Nissim, président de l’ACAT, « L’absence d’une politique migratoire digne de ce nom en Europe tient à une opinion publique qui s’affole et veut fermer ses portes. C’est là, face à ces tendances de l’opinion publique, que nous pouvons et devons agir. Cela relève de notre responsabilité en tant que citoyens, de résister à ce climat délétère de xénophobie. »

Pour Laurent Schlumberger, président de l’Eglise protestante unie de France : « Les femmes, les enfants, les hommes qui fuient un pays ravagé par les guerres et leur cortège d’atrocités, sont contraints à l’exil car c’est pour eux l’unique voie vers la liberté, l’avenir, la vie. La France, comme beaucoup d’autres pays d’Europe, se cantonne à un accueil parcimonieux, étroit, qui n’est à la hauteur ni de ses principes, ni de la situation, ni de l’avenir. Pour accueillir les exilés, la République doit et peut faire mieux. »

Antoine Paumard, sj, directeur du JRS France : « Avec la campagne "I Get You", le JRS est parti à la rencontre des initiatives d'accueil des réfugiés, qui foisonnent. Elles contredisent les discours de certains médias qui voudraient laisser entendre que ces réfugiés, demandeurs d’asile et migrants forcés ne sont pas les bienvenus. Tous ces citoyens montrent que l’accueil et l’intégration sont possibles, que des initiatives variées existent déjà et qu’elles ouvrent à de belles rencontres.  »

Cette campagne invite les chrétiens à une action citoyenne :

  • Former des pôles de rencontre, de prière et de dialogue au niveau local
  • Sensibiliser autour d’eux en faveur de l’accueil des exilés
  • Agir concrètement auprès de leurs responsables politiques locaux, notamment à travers l’élaboration d’un discours commun 
  • Exercer une vigilance dans le cadre des élections de 2017 en dénonçant les discours xénophobes.

Contacts presse :

Notes aux rédactions :

Articles associés

Communiqué
RIO_Conférence-Presse_20220926
France

Nous saisissons la justice contre l'impunité policière

Le 26 / 09 / 2022
Il y a deux mois, nous avons sollicité le ministre de l’Intérieur afin de changer la réglementation sur le port du numéro « RIO » qui permet, en France, d’identifier policiers et gendarmes lors des opérations de maintien de l’ordre. Nous demandons que le non port du « RIO » soit plus souvent sanctionné et que le matricule des agents soit visible quelles que soient les circonstances. Des demandes pourtant simples pour lutter contre l'impunité qui n'a pas sa place dans un État de droit. Face à une fin de non-recevoir, nous saisissons désormais la justice pour contraindre le ministère.
Actualité
igpn_thumbnail
France

Rapport d’activité de l’IGPN : entre hausse de l’usage ...

Le 27 / 07 / 2022
L’Inspection générale de la police nationale vient de rendre public son rapport d’activité annuel : en 2021, 1093 enquêtes judiciaires lui ont été confiées dont la moitié relèvent d’allégations de violences commises par les forces de l’ordre. Un chiffre constant depuis 2020.