Communiqué

Nuit blanche contre la torture avec l’ACAT – 9e édition de la Nuit des Veilleurs

L'ACAT organise dans la nuit du 26 au 27 juin la 9e édition de la Nuit des Veilleurs, qui invite les croyants à se mobiliser par la prière et la méditation contre la torture.
nuit_des_veilleursjpg
Crédits : ACAT
Le 17 / 06 / 2014

L’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) organise dans la nuit du 26 au 27 juin la 9e édition de la Nuit des Veilleurs, qui invite les croyants à se mobiliser par la prière contre la torture. A l’occasion de la journée internationale de soutien aux victimes de la torture du 26 juin, les chrétiens s’engagent à soutenir par leurs prières ceux qui souffrent aux mains des bourreaux.

« La foi chrétienne ne peut en aucun cas composer avec la torture. » a déclaré François Picart, président de l’ACAT. « En cette nuit des veilleurs, nous  proposons de substituer l’instrumentalisation de l’autre, qui motive l’action des bourreaux, par la prière, la méditation et la communion avec les victimes de la torture. »

Les chrétiens sont appelés à veiller partout dans le monde, lors d’évènements organisés près de chez eux. Plus de 250 rassemblements sont prévus dans toute la France, notamment des nuits de prière, veillées de feu, célébrations œcuméniques, concerts, processions et marches aux lanternes. Le thème de cette année est : « Heureux les assoiffés de justice » (Mathieu 5,1-12). Par la prière, qui se situe au cœur de l’action de l’ACAT, les participants de la Nuit des Veilleurs apportent l’espérance de la foi.

L’ACAT propose aux participants de porter par la prière et d’envoyer des messages de soutien à dix victimes de la torture. Que ce soit Russie, en Iran ou en Colombie, ces personnes ont été battues, torturées, emprisonnées, pour leur engagement en faveur des droits de l’Homme, pour leur engagement politique ou pour avoir protégé les plus pauvres.

Parmi eux, le pasteur Behnam Irani, condamné pour avoir animé des services religieux et détenu depuis mai 2011, a été privé de sommeil puis transféré dans une cellule collective où il a été frappé par des codétenus et des gardiens. Martin Assogba, un défenseur des droits de l’homme béninois, a fait l’objet d’une tentative d’assassinat en décembre 2013. Alors qu’il se trouvait assis à l’arrière de son véhicule, deux hommes ont fait feu sur lui. Soigné en France, il a repris ses activités au Bénin.

« Nous sommes, en tant que personnes, liés à l’humanité entière. Nous sommes porteurs d’universel. Cette dimension universelle, nous la vivrons, ensemble, dans la méditation et la prière, la nuit du 26 au 27 juin. » ajoute François Picart.

La torture est souvent une pratique routinière, profondément ancrée dans les habitudes des divers services de défense et de de sécurité, et dont les auteurs ne sont que très rarement inquiétés. Les victimes sont partout les mêmes : adversaires politiques, journalistes, syndicalistes, défenseurs des droits de l’Homme, membres des minorités religieuses ou ethniques, peuples autochtones dépouillés de leurs terres, et délinquants de droits commun.

Contact presse :

Pierre Motin, 01 40 40 40 24 / 06 12 12 63 94 pierre.motin@acatfrance.fr

Notes aux rédactions :

  • Pour plus d’informations sur la Nuit des veilleurs (portraits de victimes, événements organisés, ressources spirituelles), notre site www.nuitdesveilleurs.com
  • L’ACAT lutte contre la torture depuis 1974, et mobilise des chrétiens de tous les continents, dans plus d’une cinquantaine de pays. Cette action participe à l’œuvre œcuménique de notre association en sensibilisant les chrétiens et les Eglises aux violations des droits fondamentaux de tout individu.

Articles associés

Communiqué
1160-600_NDV-24
ChineCamerounIranMarocMexiqueRwandaVietnam

Que la Nuit des Veilleurs 2024 commence !

Le 15 / 05 / 2024
Le 26 juin 2024, à l’occasion de la Journée internationale des Nations unies pour le soutien aux victimes de torture, l’ACAT-France (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture) organise la 19e Nuit des Veilleurs, au sein d’une année particulière qui marque les 50 ans de l'ONG. Cette édition aura pour thème « Grâce au Christ, la vie a vaincu la mort ». Comme chaque année, cette mobilisation militante et œcuménique rassemblera chrétiens du monde entier et sympathisants de toutes générations, engagés dans la défense des droits de l’Homme à travers plusieurs centaines de manifestations
Communiqué
Gaza-Airstrike-20231010_by-Wafa-APAimages
FranceIsraëlPalestine

Action juridique pour stopper les livraisons d’armes à Israël

Le 12 / 04 / 2024
L'ACAT-France et un ensemble d'ONG de défense des droits de l'Homme saisissent la justice en urgence pour stopper les ventes d'armes par la France à Israël. Objectif : obliger la France à respecter le droit international, qui interdit de transférer des armes vers un pays susceptible de les utiliser pour commettre de graves crimes internationaux. Par ces transferts, la France contribue au risque de faire basculer le droit légitime d'Israël à se défendre en génocide.
Communiqué
 Felix-Tshisekedi_Thumbnail
République Dém. du Congo

Non au rétablissement de la peine de mort en RDC !

Le 08 / 02 / 2024
Alors qu’un conflit armé déchire l’est de la République démocratique du Congo, le ministre de la Défense a plaidé, le 5 février 2024, pour l’exécution des personnes coupables de « trahison ». Le spectre de la peine de mort, aussi inhumaine qu’inutile, ressurgit après 20 ans sans exécutions. L’ACAT-France et 76 partenaires appellent le président Félix Tshisekedi, nouvellement réélu, à protéger les droits de l’Homme.