France
Communiqué

Le Sénat a voté une réforme de l'asile sécuritaire, injuste et inefficace

Le Sénat a validé hier soir en vote solennel le projet de loi de réforme de l’asile. Selon l’ACAT cette réforme, rétrograde et sévère par bien des aspects, a été encore durcie par une série d’amendements, notamment sur les conditions d’accélération des procédures et sur des confusions entre protection internationale et défense de l’ordre public.
france_asile_barreaux
Crédits : Nicolas Vigier / Flickr Creative Commons
Le 29 / 05 / 2015

Le Sénat a validé hier soir en vote solennel le projet de loi de réforme de l’asile. Selon l’ACAT cette réforme,  rétrograde et sévère par bien des aspects [1], a été encore durcie par une série d’amendements [2], notamment sur les conditions d’accélération des procédures, sur l’hébergement directif et sur des confusions entre protection internationale et défense de l’ordre public.

Selon Eve Shahshahani, responsable asile à l’ACAT, « ce projet de loi fait primer une approche sécuritaire et comptable sur la nécessité de protéger les civils en détresse. Au lieu de donner une chance égale à toutes ces personnes d’expliquer pourquoi elles craignent des persécutions dans leur pays d’origine, la logique est de les trier pour les déclarer perdants présumés dès l’entrée dans la procédure. »

En l’état, le projet de loi serait inefficace. En effet, l’approche sécuritaire ne résoudra rien et n’a jamais rien résolu en matière d’asile. Appliquer la méfiance et des sanctions à l’égard des demandeurs d’asile, évacuer à la hâte, et trop souvent par la négative, leur demande de protection, ne change rien au fait que ces personnes se sentent menacées dans leur pays.

De nouvelles condamnations de la France en perspective

Par cette approche sécuritaire, en deçà du respect des droits fondamentaux et des conventions internationales ratifiées par la France, les sénateurs déplacent seulement le problème, et risquent de faire encourir à la France de nouvelles condamnations par la Cour européenne des droits de l’homme.

La commission mixte paritaire se penchera sur le texte début juin, et en cas d’échec des négociations entre députés et sénateurs, le texte reviendra à l’Assemblée nationale à la mi-juillet.

Contact presse :

Pierre Motin, 01 40 40 40 24 / 06 12 12 63 94 pierre.motin@acatfrance.fr

Notes aux rédactions :

Articles associés

Article
EUROPARL-1160x600_by-Ralf-Roletschek
France

élections et droit d'asile : notre tribune pour la Journée m...

Le 20 / 06 / 2024
« Il faut mettre le droit d’asile à l’abri de la fièvre de haine qui se propage comme une trainée de poudre » Dans le cadre de la Journée mondiale des réfugiés jeudi 20 juin et dans le contexte des élections, Yves Rolland, président de l’ACAT-France, alerte, dans une tribune parue dans La Croix, sur la mise en danger du droit d’asile en France et en Europe, portée par une politique déshumanisée qui ne cesse du gagner du terrain.
Communiqué
AN-1160x600_by-ZeusUpsistos
France

Législatives anticipées : déclaration de l’ACAT-France

Le 20 / 06 / 2024
En cette Journée mondiale des réfugiés et avant de commémorer la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture le 26 juin, l’ACAT-France souhaite s’exprimer sur les risques que présente la situation politique en France.
Communiqué
Gaza-Airstrike-20231010_by-Wafa-APAimages
FranceIsraëlPalestine

Action juridique pour stopper les livraisons d’armes à Israël

Le 12 / 04 / 2024
L'ACAT-France et un ensemble d'ONG de défense des droits de l'Homme saisissent la justice en urgence pour stopper les ventes d'armes par la France à Israël. Objectif : obliger la France à respecter le droit international, qui interdit de transférer des armes vers un pays susceptible de les utiliser pour commettre de graves crimes internationaux. Par ces transferts, la France contribue au risque de faire basculer le droit légitime d'Israël à se défendre en génocide.