Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
FranceRussie
Communiqué

La France ne doit pas extrader vers la Russie Nicolaï Koblyakov, militant franco-russe des droits humains

Nicolaï Koblyakov, entrepreneur social et militant des droits humains franco-russe, doit comparaître le 30 septembre devant la justice française à la suite d’une demande d’extradition émise par la Russie. L’ACAT et Amnesty s’opposent à cette procédure au regard des risques encourus s’il devait être extradé vers la Russie.
russie_nicolai_koblyakov_2
Le 28 / 09 / 2015

Nicolaï Koblyakov, entrepreneur social et militant des droits humains franco-russe, doit comparaître le 30 septembre devant la Chambre de l’instruction de la Cour d'appel de Paris, à la suite d’une demande officielle d’extradition émise par la Fédération de Russie. L’ACAT et Amnesty International France (AIF) s’opposent à cette procédure  au regard des risques encourus s’il devait être extradé vers la Russie.

Membre actif en France de l’organisation de défense des droits humains Russie-Libertés, M. Koblyakov a ouvertement critiqué le pouvoir en place en Russie.

« Les activités militantes de Nicolaï Koblyakov pour le respect des droits humains laissent craindre des mesures de représailles en Russie de la part des autorités. La répression croissante en Russie vise en premier lieu les personnes ouvertement critiques au pouvoir. Des motivations purement politiques sont à l’origine de condamnation très lourdes. » a déclaré Geneviève Garrigos, présidente d’AIF.

En juillet 2014, ce militant des droits humains avait été arrêté en Bulgarie à la suite d’une notice rouge transmise par Interpol. Celle-ci faisait suite à un mandat d’arrêt lancé par la Russie pour des faits allégués de « fraude ». La justice bulgare avait finalement refusé son extradition, estimant insuffisantes les informations fournies par la Russie.

Le 11 juin 2015, Nicolaï Koblyakov a été interpellé par la police à son domicile en France pour des motifs identiques.

Nicolaï Koblyakov avait déposé une demande de retrait de la notice rouge auprès d’Interpol en indiquant qu’elle était fondée uniquement sur des motifs politiques. Interpol lui a donné raison le 8 juillet dernier, estimant que « maintenir les données fournies par la Russie dans les fichiers Interpol n’étaient effectivement pas conformes aux règles d’Interpol ». La procédure enclenchée en France se poursuit néanmoins.

Christine Laroque, responsable Asie/Russie à l’ACAT s’interroge. « La France prendra-t-elle le risque d’envoyer un militant des droits de l’homme vers la torture ? Au vu de la pratique tortionnaire observée par l’ACAT en Russie, et au regard de son profil, Nicolaï Koblyakov risque d’être victime de torture ou de mauvais traitements en cas d’extradition. Un tel renvoi serait une violation flagrante par la France de plusieurs conventions internationales. »

Contacts presse:

  • ACAT: Pierre Motin, 01 40 40 40 24 / 06 12 12 63 94 pierre.motin@acatfrance.fr   
  • Amnesty International France : Véronique Tardivel 01 53 38 65 41 / 06 76 94 37 05 vtardivel@amnesty.fr  
  • Avocate  de M. Koblyakov en France : Kamalia Mehtiyeva 01 44 43 00 78 / 06 98 85 67 45

Articles associés

Actualité
AG2022_Main_Article-20220620
France

L’ACAT-France convoque son assemblée générale 2022

Le 20 / 06 / 2022
Du 10 au 12 juin 2022, les délégués de l’ACAT-France se sont réunis en assemblée générale. Un temps de rencontres, d’échanges et de témoignages, après deux années de pandémie. Surtout, un temps essentiel pour la vie démocratique de l’association qui a renouvelé le mandat de son comité directeur et élu son nouveau président.
Actualité
NDV2022_Radio-Notre-Dame_ITW-Bernadette-Forhan
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

La Nuit des Veilleurs est l'invitée de Radio Notre Dame

Le 16 / 06 / 2022
Bernadette Forhan, vice-présidente catholique de l'ACAT-France, était ce matin au micro de l'émission « Rencontre » sur Radio Notre Dame pour présenter la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs. L'occasion de rappeler que la torture, loin d'être consignée à une image du Moyen-Âge continue de sévir. Mais que veillée après veillée, nos actions lui opposent une solidarité d'ampleur à l’égard des victimes.
Communiqué
1160-600_SITE_NDV2022
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

Allumons une chaîne de solidarité internationale

Le 10 / 06 / 2022
L’ACAT-France organise, les 25 et 26 juin 2022, la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs, dédiée à 8 cas de tortures dans le monde. Cet évènement œcuménique s’inscrit dans le travail au long cours mené par l’ACAT-France contre les pratiques tortionnaires dont les exemples continuent d’essaimer partout sur la planète. Ensemble, nous portons la flamme de l’espérance.