Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
AllemagneTunisie
Communiqué

L'Allemagne condamnée par l'ONU

L’Allemagne a été condamnée pour avoir extradé vers la Tunisie un ressortissant franco-tunisien alors que cette extradition faisait peser sur lui des risques de torture.
allemagne_bundestag jpg
Le 10 / 07 / 2013

Le Comité contre la torture des Nations unies vient de rendre publique [1] la première décision de condamnation de l’Allemagne pour violation de la Convention contre la torture. Saisi d’une plainte par l’ACAT en août 2010, le Comité a condamné l’Allemagne pour avoir extradé vers la Tunisie un ressortissant franco-tunisien, Onsi Abichou, alors que cette extradition faisait peser sur lui de sérieux risques de torture.

Alors qu’il effectuait un bref séjour en Allemagne dans le cadre de son travail, Onsi Abichou a été arrêté par la police le 17 octobre 2009, sur la base d’un mandat d’arrêt international délivré par la Tunisie pour trafic de stupéfiants. De sérieux risques de tortures pesant sur lui en cas d’extradition, l’ACAT a adressé une plainte au Comité contre la torture qui, le 25 août 2010, a demandé à l’Allemagne de sursoir à l’extradition. En violation de cette demande, les autorités allemandes l’ont extradé le jour-même. Incarcéré dès son arrivée en Tunisie, il a demandé la révision des deux condamnations à perpétuité prononcées par la justice tunisienne en son absence, le 27 juin 2009. Après une nouvelle condamnation à perpétuité le 11 décembre 2010 sur la seule base d’aveux obtenus sous la torture d’un de ses complices présumés, le Franco-Tunisien Mohamed Zaïed [2], il a finalement été acquitté et libéré en février 2011, après la révolution. Du fait de l’attention portée sur lui par la société civile, il n’a pas été torturé durant sa détention en Tunisie.

Selon Hélène Legeay, responsable des programmes Maghreb et Moyen-Orient à l’ACAT, « L’ampleur du phénomène tortionnaire tunisien était bien connu à l’époque où les autorités allemandes ont autorisé l’extradition. Nous espérons que grâce à la décision du Comité, l’Allemagne réfléchira à deux fois avant de mettre sciemment des personnes en danger. »

Il s’agit de la première condamnation de l’Allemagne par le Comité contre la torture. Cette décision a pour fondement l’article 3 de la Convention de l’ONU sur la torture qui interdit les renvois dangereux. L’Allemagne est à présent tenue de « fournir une réparation à la victime, y compris par une indemnisation adéquate », selon la décision du Comité.

Pour Onsi Abichou, « Rien ne me fera oublier la peur et la souffrance psychologique que j’ai ressenties lors de mon extradition et pendant toute ma détention en Tunisie. Mais grâce à la décision du Comité, je sens qu’un premier pas décisif a été fait sur la voie de la justice. J’espère que l’Allemagne respectera cette décision et manifestera sa volonté de réparer le mal qu’elle a commis. »

Contact presse :

Pierre Motin, 01 40 40 40 24 / 06 12 12 63 94 pierre.motin@acatfrance.fr

Notes aux rédactions :

  • [1] La décision du Comité contre la torture est disponible en suivant ce lien.
  • [2] Avec le soutien de l’ACAT et de TRIAL, Mohamed Zaïed a saisi  le 24 juin dernier la justice française pour la torture qu’il a subie en Tunisie. Pour plus d’information, suivre ce lien.

Articles associés

Communiqué
RAE2022_Note-Asile_Main
BelgiqueAllemagneFranceGrèceHongrieItaliePays-BasSuède

Porté disparu : le droit d'asile en Europe

Le 27 / 06 / 2022
Allemagne, Belgique, France, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas et Suède. L'état du droit d'asile en Europe est désormais en grand danger. Une dernière note de l'ACAT-France tire la sonnette d'alarme avant qu'il ne soit trop tard. Car c'est tout un droit fondamental qui pourrait disparaitre du continent.
Communiqué
Exportation-Armement-Allemagne-Yémen
Allemagne

Stop aux exportations d'armes allemandes au Yémen

Le 16 / 11 / 2021
L'interdiction des exportations d'armes doit être prolongée alors que 24 millions de civils souffrent depuis presque 7 ans.
Communiqué
YEMEN-visuel_actu
Émirats arabes unisAllemagneFranceArabie SaouditeYémen

Vente d'armes : 5 ONG saluent l'engagement de l'Allemagne

Le 31 / 03 / 2020
ACAT-France, ALQST, Campaign Against Arms Trade (CAAT), Gulf Centre for Human Rights (GCHR) et MENA Rights Group saluent la décision de l'Allemagne de prolonger son embargo sur les armes à destination de l'Arabie Saoudite et appellent les autres gouvernements à suivre son exemple, alors que la guerre du Yémen marque sa cinquième année. En outre, les organisations demandent aux autorités allemandes de l'étendre en y incluant l'interdiction d'exporter des pièces détachées et des composants et en suspendant les ventes d'armes à toutes les parties au conflit.