Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Chine
Communiqué

Comité contre la torture de l’ONU : la Chine n’adopte pas de mesures efficaces pour prévenir la torture

Le Comité contre la torture de l’ONU a rendu ses recommandations concernant la Chine, faisant suite à l’examen périodique qui s’est déroulé à la mi-novembre à Genève. Pour l’ACAT, les conclusions du comité confirment que la pratique de la torture reste endémique et que les garanties judiciaires des suspects ne sont pas respectées.
6153864780_6c493f02c5_b
Crédits : ONU / Flickr Creative Commons
Le 09 / 12 / 2015

Le 9 décembre, le Comité contre la torture de l’ONU a rendu ses recommandations concernant la Chine, faisant suite à l’examen périodique qui s’est déroulé à la mi-novembre à Genève. Pour l’ACAT, les conclusions du comité confirment que la pratique de la torture reste endémique et que les garanties judiciaires des suspects ne sont pas respectées.

Le comité estime que la pratique de la torture et des mauvais traitements reste généralisée en Chine. Il s’inquiète également des allégations d’actes de torture, de mauvais traitements et de disparitions ciblées à l’encontre des minorités ethniques, telles que les Tibétains, les Ouïghours et demande qu’un mécanisme indépendant soit créé pour enquêter sur ces affaires.

Il exige également de la Chine qu’elle « supprime en urgence les dispositions de la loi de procédure pénale qui permettent de fait la détention incommunicado des suspects en résidence surveillée dans un lieu désigné » et réduise le temps de garde à vue de 37 jours à moins de 48h.

Selon Nordine Drici, directeur des programmes à l’ACAT, « la persistance de multiples lieux de détention administrative et le caractère répandu de la détention au secret montre que l’abolition du système de rééducation par le travail fin 2013 n’a été que de la poudre aux yeux. »

Garanties judiciaires des détenus et recours des victimes

Le comité s’inquiète également de l’absence de garanties judiciaires pour les détenus et de l’absence de mécanisme de surveillance indépendant et efficace de leur situation. L’absence de recours pour les victimes et de condamnation des tortionnaires est une autre préoccupation profonde du comité.

« Le renforcement de la répression des avocats défenseurs des droits de l’Homme auquel on assiste depuis le début de cette année souligne l’absence totale de volonté des autorités chinoises de remédier à cette situation.  La volonté de la Chine est claire : museler un peu plus les victimes de torture et les voix dissonantes de la société civile. »

Contact presse :

Pierre Motin, 01 40 40 40 24 / 06 12 12 63 94 pierre.motin@acatfrance.fr  

Articles associés

Actualité
visuel actu CWS1
ChineCamerounVietnam

Libres d'informer : défendons les journalistes contre la to...

Le 28 / 06 / 2022
Derrière les murs des prisons, dans les sous-sols du pouvoir, à l’abri des regards, des hommes et des femmes sont séquestrés, humiliés, affamés, battus afin de briser leur volonté de défendre un droit fondamental : la liberté d’expression et d’information. À l'occasion de la journée internationale de soutien au victimes de la torture le 26 juin, soutenons celles et ceux qui, pour avoir simplement exercé leur droit fondamental, sont victimes des pires injustices dans leur pays.
Actualité
NDV2022_Radio-Notre-Dame_ITW-Bernadette-Forhan
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

La Nuit des Veilleurs est l'invitée de Radio Notre Dame

Le 16 / 06 / 2022
Bernadette Forhan, vice-présidente catholique de l'ACAT-France, était ce matin au micro de l'émission « Rencontre » sur Radio Notre Dame pour présenter la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs. L'occasion de rappeler que la torture, loin d'être consignée à une image du Moyen-Âge continue de sévir. Mais que veillée après veillée, nos actions lui opposent une solidarité d'ampleur à l’égard des victimes.
Communiqué
1160-600_SITE_NDV2022
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

Allumons une chaîne de solidarité internationale

Le 10 / 06 / 2022
L’ACAT-France organise, les 25 et 26 juin 2022, la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs, dédiée à 8 cas de tortures dans le monde. Cet évènement œcuménique s’inscrit dans le travail au long cours mené par l’ACAT-France contre les pratiques tortionnaires dont les exemples continuent d’essaimer partout sur la planète. Ensemble, nous portons la flamme de l’espérance.