Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Maroc
Communiqué

Arrestation d'une délégation internationale de juristes en soutien aux prisonniers de Gdeim Izik

Une délégation envoyée par le collectif international de juristes en soutien aux prisonniers politiques sahraouis de Gdeim Izik a été arrêtée mercredi 6 avril à Rabat.
western_sahara_demo
Le 06 / 04 / 2016

Une délégation envoyée par le collectif international de juristes en soutien aux prisonniers politiques sahraouis de Gdeim Izik a été arrêtée mercredi 6 avril à Rabat.

A 18 heures (heure locale), Me Ingrid Metton, avocate française, Eric David, professeur de droit international belge, Jesus Maria Martin Morillo, magistrat espagnol ainsi que Me Maria Nieves Cubas Armas, Me Juan Carlos Gomez Justo, Me Altamira Guelbenzu Gonzalo et Francisco Serrano Ramirez, tous quatre avocats espagnols, ainsi que Joëlle Toutain, organisatrice de la mission, ont été arrêtés par la police marocaine à leur hôtel. Ils effectuaient une mission au Maroc afin d'apporter leur soutien aux prisonniers de Gdeim Izik qui ont observé une grève de la faim pendant 36 jours pour protester contre leur torture et leur détention arbitraire.

Cette arrestation intervient la veille de la conférence de presse organisée par la délégation pour dénoncer l’injustice subie par les détenus sahraouis.

« Nous venons d’apprendre que leur expulsion est en cours », a déclaré Hélène Legeay, responsable des programmes Maghreb/Moyen-Orient à l’ACAT. « Les atteintes à la liberté d’expression sont de plus en plus massives dans le royaume et le sort réservés aux opposants Marocains est encore bien pire que celui subi par les visiteurs étrangers qui leur témoignent un soutien. »

« Le collectif international de juristes appelle les chancelleries française, belge, espagnole et l’Union européenne à dénoncer publiquement cette arrestation arbitraire uniquement motivée par le soutien apporté par la délégation à des prisonniers politiques », affirme Me Joseph Breham, membre du collectif qui devait rejoindre la délégation ce soir.

Mise à jour du jeudi 7 avril : Les membres du collectif ont été expulsés par le Maroc vers leurs pays d'origine.

Contacts médias :

Articles associés

Bonne nouvelle
BN-Rida-Benotmane-202404
Maroc

Le journaliste Rida Benotmane est libre !

Le 18 / 04 / 2024
Condamné pour ses opinions, le journaliste Rida Benotmane, a été libéré le 9 mars dernier, après avoir purgé une peine d’un an et demi de prison. Il avait été arrêté à la suite de contenus postés sur les réseaux sociaux puis condamné à trois ans de prison, avant de voir sa peine réduite en appel. L’ACAT-France dénonce la torture subie par Rida Benotmane qui est resté l'isolement en permanence. Elle rappelle l’importance de la liberté de la presse et de la liberté d’expression en démocratie.
Appel à mobilisation
Template_AAM-vignette4
Maroc

Libérons Saïda el Alami, condamnée pour ses propos sur les ...

Le 28 / 06 / 2023
La militante des droits humains Saïda El Alami a été condamnée le 25 mai à deux ans d’emprisonnement dans une nouvelle affaire, alors qu’elle purge déjà une peine de trois ans pour avoir simplement exprimé son opinion sur les réseaux sociaux.
Communiqué
Hassan-Al-Rabea
MarocArabie Saoudite

Pourquoi Hassan al-Rabea a-t-il été extradé ?

Le 13 / 02 / 2023
Dans une lettre ouverte au Premier ministre du Maroc, 24 organisations signataires demandent des explications sur l'extradition de Hassan al-Rabea vers l'Arabie saoudite qui souhaite le poursuivre pour terrorisme. Issu de la minorité chiite, victime de discrimination, son extradition l'expose à de nombreux risque de persécutions et de torture.