Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Arabie Saoudite
Communiqué

40 ONG pressent le Conseil des droits de l'homme à demander des comptes à l'Arabie saoudite

Alors que le rapporteur spécial Agnès Callamard a présenté aujourd’hui ses conclusions sur l’exécution extrajudiciaire du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, 40 organisations de la société civile publient une lettre demandant la mise en place d'un mécanisme de suivi sur les violations des droits humains en Arabie saoudite.
FreeSaudiActivistsVisual
Crédits : Women's March Global
Le 26 / 06 / 2019

Le rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, Agnès Callamard, a présenté aujourd’hui au Conseil des Droits de l’homme des Nations unies ses conclusions sur l’exécution du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. En cette occasion, 40 organisations de la société civile publient une lettre envoyée à 48 ministères des affaires étrangères de différents groupes régionaux aux Nations unies, les incitant à mettre en place un mécanisme de suivi sur les violations des droits de l’homme dans le pays et exhorte le gouvernement saoudien à immédiatement et inconditionnellement libérer toutes les personnes arbitrairement détenues, abolir le système de la tutelle masculine et mettre en place un moratoire immédiat sur l’utilisation de la peine de mort.                                                                                                                      

Retrouvez le communiqué de presse commun en intégralité (anglais).

Articles associés

Appel à mobilisation
AAM_Salamn-Al-Awdah_Thumbnail_20220915
Arabie Saoudite

Salman al-Awdah : cinq ans de détention à l’isolement

Le 15 / 09 / 2022
Arrêté le 10 septembre 2017, cela fait cinq ans qu’il est arbitrairement détenu. Depuis septembre 2018, les audiences de son procès ne cessent d’être reportées tandis que le procureur continue de requérir la peine de mort contre al-Awdah.
Appel à mobilisation
Salman_al-Ouda
Arabie Saoudite

Salman al-Awdah : 4 ans de détention à l’isolement

Le 09 / 09 / 2021
Arrêté le 10 septembre 2017, il est détenu à l’isolement depuis lors et a subi de nombreux mauvais traitements qui ont grandement détériorés sa santé. Depuis septembre 2018, les audiences de son procès ne cessent d’être reportées tandis que le procureur continue de requérir la peine de mort contre al-Awdah.
Actualité
AM 2020-10-CARROUSSEL2
Arabie Saoudite

Contre la peine de mort, j'agis pour la libération de Salman ...

Le 24 / 09 / 2020
Avec l’arrivée en 2015 de Salman Al-Saoud et de son fils le Prince héritier Mohammed Ben Salman, à la tête du royaume, le triste record de 184 personnes exécutées a été atteint en 2019. Salman Al-Awdah, un religieux très populaire, est enfermé dans les geôles saoudiennes depuis 3 ans et risque la peine de mort.