Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Chine
Bonne nouvelle

Wang Quanzhang enfin réuni avec sa famille !

Le 27 avril 2020, Wang Quanzhang a enfin pu retrouver son épouse et son fils à leur domicile pékinois, après quatre ans et demi de détention, dont trois années au secret, deux semaines de quarantaine et une semaine d’assignation à résidence à 400km de sa famille.
WQZfamily
Li Wenzu, Wang Quanzhang et leur fils Quan Quan dans la soirée du 27 avril 2020, à Pékin. Photo partagée sur Twitter par Li Wenzu (@709liwenzu)
Le 28 / 04 / 2020

Lundi 27 avril dans la soirée, l’avocat Wang Quanzhang est arrivé au domicile familial de Pékin et y a retrouvé son épouse Li Wenzu et leur fils, Quan Quan, en présence de plusieurs soutiens de la famille.

Après sa libération le 5 avril dernier, au terme de quatre ans et demi de prison, Wang Quanzhang a été forcé de retourner vivre à Jinan, dans la province du Shandong, d’où il est originaire. Initialement placé en quarantaine à cause de la pandémie du COVID-19, il était depuis le 19 avril empêché de retrouver sa famille à Pékin.

Constat doux-amer : c’est finalement l’hospitalisation en urgence de son épouse qui aura précipité le retour de Wang Quanzhang chez lui. En effet, Li Wenzu se met à souffrir de douleurs au ventre durant le week-end, et est hospitalisée le 26 avril pour une crise d’appendicite. En l’apprenant, Wang Quanzhang tente dès le 27 avril de quitter Jinan à bord d’un taxi. Il est intercepté par la police, qui finira par l’escorter jusqu’à Pékin. Peu après 19h, il finit par se présenter au domicile familial, accompagné de plusieurs policiers en civil. L’avocat a été accueilli par son épouse Li Wenzu, entourée de quelques amis venus la soutenir à son retour de l’hôpital le matin même, et a enfin pu serrer dans ses bras son fils Quan Quan, aujourd’hui âgé de 8 ans. “C’est un rêve devenu réalité” a déclaré Li Wenzu, en sanglots.

Wang Quanzhang doit désormais être soumis à une nouvelle période de quarantaine, cette fois-ci à son domicile de Pékin. La surveillance policière sous laquelle se trouve l’avocat depuis sa libération risque néanmoins de perdurer.

---

Retrouvez la couverture de l’affaire Wang Quanzhang par l’ACAT :

Articles associés

Actualité
visuel actu CWS1
ChineCamerounVietnam

Libres d'informer : défendons les journalistes contre la to...

Le 28 / 06 / 2022
Derrière les murs des prisons, dans les sous-sols du pouvoir, à l’abri des regards, des hommes et des femmes sont séquestrés, humiliés, affamés, battus afin de briser leur volonté de défendre un droit fondamental : la liberté d’expression et d’information. À l'occasion de la journée internationale de soutien au victimes de la torture le 26 juin, soutenons celles et ceux qui, pour avoir simplement exercé leur droit fondamental, sont victimes des pires injustices dans leur pays.
Actualité
NDV2022_Radio-Notre-Dame_ITW-Bernadette-Forhan
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

La Nuit des Veilleurs est l'invitée de Radio Notre Dame

Le 16 / 06 / 2022
Bernadette Forhan, vice-présidente catholique de l'ACAT-France, était ce matin au micro de l'émission « Rencontre » sur Radio Notre Dame pour présenter la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs. L'occasion de rappeler que la torture, loin d'être consignée à une image du Moyen-Âge continue de sévir. Mais que veillée après veillée, nos actions lui opposent une solidarité d'ampleur à l’égard des victimes.
Communiqué
1160-600_SITE_NDV2022
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

Allumons une chaîne de solidarité internationale

Le 10 / 06 / 2022
L’ACAT-France organise, les 25 et 26 juin 2022, la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs, dédiée à 8 cas de tortures dans le monde. Cet évènement œcuménique s’inscrit dans le travail au long cours mené par l’ACAT-France contre les pratiques tortionnaires dont les exemples continuent d’essaimer partout sur la planète. Ensemble, nous portons la flamme de l’espérance.