Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Cameroun
Bonne nouvelle

Cameroun : libération de trois étudiants injustement emprisonnés

Fomusoh Ivo Feh, Afuh Nivelle Nfor et Azah Levis Gob, trois amis lycéens, sont enfin libres. Suite à la décision de la Cour suprême du Cameroun, le 16 décembre 2021, de réduire leur peine de dix à cinq ans de prison, ils ont été libérés puisqu’ils avaient déjà purgé leur peine.
VISUEL_Libres-FomusohIvoFehEtAutres
Le 05 / 01 / 2022

Fomusoh Ivo Feh, Afuh Nivelle Nfor et Azah Levis Gob, trois amis lycéens, sont enfin libres. Suite à la décision de la Cour suprême du Cameroun, le 16 décembre 2021, de réduire leur peine de dix à cinq ans de prison, ils ont été libérés puisqu’ils avaient déjà purgé leur peine.

Ils avaient été arrêtés en décembre 2014 pour avoir partagé entre eux, par SMS, une blague sur le groupe islamiste nigérian Boko Haram, puis incarcérés à la maison centrale de Yaoundé le 14 janvier 2015.

Après plus d’un an et demi de détention provisoire, ils avaient été condamnés à une peine de dix ans de prison ferme, le 2 novembre 2016, pour « non-dénonciation d’informations liées au terrorisme » par le tribunal militaire de Yaoundé sur la base de ce SMS indiquant en anglais : « Boko Haram recrute des jeunes de 14 ans et plus. Condition de recrutement : avoir validé quatre matières et la religion au baccalauréat ». La sentence de dix ans de prison contre ces trois jeunes lycéens ne se justifiait pas sur le plan légal : il avait été clairement démontré, au cours du procès, que le SMS avait été échangé  dans un cadre amical, sans lien avec une organisation terroriste.

L’arrêt de la Cour suprême met un terme à leur détention arbitraire mais sa décision maintient toutefois leur culpabilité, ce qui s’apparente à une nouvelle violation de leur droit à la liberté d’expression.

L’ACAT-France se réjouit de la fin de ce calvaire pour ces trois jeunes qui n’avait fait que partager un SMS sarcastique. Sept ans de prison pour une blague, cela ne devrait jamais arriver.

> Pour aller plus loin :

« Une blague sur Boko Haram : 10 ans de prison pour trois lycéens » : https://www.acatfrance.fr/actualite/une-blague-sur-boko-haram---10-ans-de-prison-pour-trois-lyceens-

Articles associés

Appel du mois
WEB_HEAD 24.03
Cameroun

Je soutiens Sébastien Ebala et sa quête de justice!

Le 21 / 02 / 2024
Le citoyen camerounais Sébastien Ebala est en quête de justice. Victime de torture, il a déposé plainte au Cameroun et a saisi le Comité contre la torture des Nations unies à Genève. Jusqu’à ce jour, la justice camerounaise fait la sourde oreille.
Appel à mobilisation
Template_AAM-vignette10
Cameroun

La justice doit enquêter sur les allégations de torture

Le 17 / 01 / 2024
Des militaires camerounais, en service à la Présidence de la République, auraient torturé plusieurs jeunes soupçonnés d’avoir volé une importante somme d’argent au sein du domicile du Directeur du cabinet civil de la Présidence. Jusqu’à ce jour, ces allégations ne font l’objet d’aucune enquête, bien que la torture soit incriminée en droit par l’article 277-3 du Code pénal.
Appel à mobilisation
Template_AAM-vignette4
Cameroun

Justice pour Martinez Zogo !

Le 13 / 12 / 2023
Près d’un an après la découverte du corps supplicié du journaliste et animateur radio Martinez Zogo dans la banlieue de Yaoundé, capitale du Cameroun, l'instruction en cours au niveau du tribunal militaire de Yaoundé traîne en longueur et montre des limites en termes d’indépendance. Il est important de maintenir la pression sur les autorités camerounaises afin que toute la lumière soit faite sur cette affaire d’État.