Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Actualité

Menacés d’exil : face aux persécutions, fuir son pays n’est pas un choix !

En cette fin d’année, l’ACAT-France lance sa nouvelle campagne d’appel à la générosité intitulée « Menacés d’exil », afin d’alerter sur le sort des nombreuses victimes obligées de fuir leurs pays pour échapper à la torture, aux menaces de mort ou aux persécutions. Quand l’exil n’est pas un choix, l'ACAT-France appelle à la solidarité vis-à-vis de toutes celles et ceux qui subissent, partout dans le monde, de graves violations de leurs droits humains.
ACAT_actu CFA23
© Shutterstock
Le 02 / 12 / 2023

Devant la guerre, la répression ou la prison : fuir pour survivre 

Chaque année, des milliers de personnes sont forcées de quitter leur pays. Ils sont ukrainiens, syriens, nigériens, afghans, arméniens, iraniens… et au péril de leur vie, ils prennent les routes de l’exil déchus de leurs droits fondamentaux, privés de leur dignité ou encore menacés de mort.  

Dans sa nouvelle campagne de fin d’année, l’ACAT-France lance un appel pour protéger et continuer de défendre, à ses côtés, ces femmes et ces hommes que le simple exercice de leurs libertés a violentés, privés de leurs droits et conduits à l’exil. Des victimes comme Farzana, jeune iranienne menacée par la police des mœurs et venue trouver refuge en France dans des conditions particulièrement difficiles, ou comme l’avocat et défenseur des droits humains burundais Armel Niyongere, qui a dû fuir son pays suite aux pressions exercées par le pouvoir en raison de ses activités de militant pacifique.  

> Je découvre la campagne  

En 2022, ce sont 108,4 millions  de personnes déracinées
du fait de guerres, de conflits ou de persécutions. 

En s'exilant pour leur survie, ces femmes et ces hommes abandonnent tout derrière eux : les proches qu’ils aiment, leur travail, leurs souvenirs, leur statut… C’est leur prix à payer pour avoir osé parlé, dénoncé, ou refusé de se soumettre à l’arbitraire. 
 

Notre plus grande force pour défendre les droits et la dignité humaine : votre générosité ! 

Être « menacé d’exil », c’est encore pouvoir éviter cette issue dramatique : c’est pourquoi l’ACAT-France se mobilise pour défendre les droits fondamentaux des personnes au sein même du pays où elle intervient, afin qu’elles puissent y vivre en sécurité et en dignité. Toutefois, lorsque les violations des droits humains sont si fortes que leurs victimes n’ont d’autre choix que l’exil pour sauver leur vie, l’ACAT-France est aussi à leurs côtés, les défend et veille au respect de leurs droits jusque dans leur pays de refuge. Aidez-nous à poursuivre notre combat !  

En cette fin d’année, vous pouvez nous soutenir avec un don déductible à 66%. Parce que notre association est 100 % indépendante, notre action n’est possible que grâce au soutien de nos donateurs. Il nous permet de mobiliser les médias et la société civile, de saisir les autorités françaises et les institutions internationales de défense des droits humains, afin d’alerter sur la situation de plusieurs centaines de personnes chaque année.  

Ensemble, protégeons la dignité et défendons les droits fondamentaux ! Empêchons des milliers de femmes et d’hommes de subir un exil forcé ! 

> Je soutiens l’ACAT-France 

Articles associés

Appel à mobilisation
Template_AAM-vignette10
Chine

Le verdict du procès de Li Qiaochu enfin connu

Le 19 / 02 / 2024
Les autorités ont interdit à la famille et l’avocat de Li Qiaochu d’assister à son procès pour « incitation à la subversion du pouvoir d’État ». Deux mois après, le verdict a enfin été rendu public.
Actualité
Antoinette-Chahine-Canada
Canada

Tournée canadienne de notre ambassadrice Antoinette Chahine

Le 15 / 02 / 2024
Antoinette Chahine, rescapée de cinq longues années passées dans l’enfer tortionnaire et les couloirs de la mort au Liban, est innocentée à l’issue d’un second procès obtenu en 1999, en bonne partie grâce à la mobilisation de notre ONG et de ses militants. Nommée en 2022 ambassadrice de l’ACAT-France au Liban, elle témoigne et milite sans relâche, à l’international, pour un monde sans torture ni peine de mort.
Appel à mobilisation
Template_AAM-vignette4
Mexique

Je soutiens la communauté de Tierra Blanca Copala

Le 14 / 02 / 2024
La communauté de Tierra Blanca Copala vit dans un climat de violence armée orchestrée par des groupes paramilitaires et par la complicité de l'Etat. Malgré l'urgence de la situation, les autorités mexicaines ont fait preuve d'indifférence pour mettre fin à ce calvaire.