Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com

Méditations

Janvier 2023

La déclaration de Noël de chrétiens russes, artisans-de-paix

C'est la veille de Noël. Les rues sont brillamment éclairées par des décorations ; nous nous préparons pour la fête, achetons des cadeaux, buvons du café chaud dans nos cafés préférés, faisons des projets. C'est notre vie ordinaire. Nous plaisantons sur la fin d'une autre année difficile. Pourtant, dans notre pays voisin, l'Ukraine, la guerre menée par notre gouvernement se poursuit : ses habitants se retrouvent sans électricité, sans chauffage, et pour un grand nombre d'entre eux, sans famille. Ils auraient aussi pu faire des projets et croire à un miracle. Mais notre pays a amené la guerre chez eux, et maintenant, pouvoir recharger un téléphone et simplement se réchauffer est déjà un jour férié pour eux. 

Il est impossible de continuer à se taire. Nous ressentons une douleur insoutenable en sachant que pendant ces jours de fête, on peut entendre en Ukraine des sirènes au lieu de chants de Noël et voir des missiles mortels exploser au lieu de feux d'artifice. Alors que nous faisons la fête ici, nos frères et sœurs là-bas périssent et souffrent à cause de nos compatriotes.

Nous, chrétiens russes de différentes confessions - laïcs, pasteurs, prédicateurs et prêtres - lançons un appel à tous les chétiens de Russie: orthodoxes, protestants, catholiques romains,; prêtres, dirigeants d'églises; congrégations, organisations, groupes chrétiens formels et informels, avec les déclarations suivantes: 

  • Nous croyons que le Christ nous exhorte à aimer tout le monde. Nous croyons que ces commandements – « Tu ne tueras pas » (Ex. 20:13), « ne résiste pas au mal par de mauvais moyens » (Matthieu 5:39), « Aime tes ennemis » (Matthieu 5:44) - ne peuvent être ignorés et doivent être observés tant au niveau individuel que dans la société dans son ensemble. 
  • Nous croyons que l'agression militaire de la Russie contre l'Ukraine est une violation des commandements sacrés de Dieu, et que sa justification morale contredit l'enseignement chrétien puisqu'elle est empoisonnée par le désir de dominer aux dépens de l'autre pour surmonter le désespoir et l'impuissance. Nous sommes convaincus que la participation à cette guerre du côté de l'agresseur est inacceptable pour tout chrétien.
  • Nous croyons que les crimes imaginaires ou réels d'autres États ne peuvent justifier les crimes de notre propre État. Nous ne sommes pas d'accord avec l'idée que le patriotisme signifie une loyauté et un amour aveugles envers l'État et son dirigeant. Au contraire, nous soutenons que l'une des formes les plus élevées de patriotisme est la diffusion de l'Évangile parmi notre peuple et que ceux qui aspirent à la Grâce doivent observer les commandements du Seigneur, comme le dit le Nouveau Testament : « Mais cherchez d'abord le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données par surcroît. » (Matthieu 6:33)
  • C'est avec une grande tristesse que nous reconnaissons que la majorité des congrégations chrétiennes de Russie ne considèrent pas qu'il est nécessaire ou important d'élever la voix pour les innocents et de condamner le non -respect flagrant de la loi. Nous sommes terrifiés par le fait que de nombreux responsables ecclésiastiques et théologiens, dans une tentative de justifier cette invasion, déforment la vérité des Saintes Écritures et rejettent les commandements du Sermon sur la Montagne comme quelque chose de non pertinent ; qu'ils interprètent les paroles du Christ sur l'amour (Jean 15:13) comme une justification de cette guerre ; qu'ils diffusent l'éthique de l'Ancien Testament (« œil pour œil » ; « dent pour dent ») en oubliant que le Messie est venu et que nous vivons à l'ère du Nouveau Testament. 
  • Nous savons que Dieu nous exhorte à aimer notre « prochain » et nous sommes certains que le « prochain » pour nous, chrétiens russes, est le peuple souffrant d'Ukraine que Dieu nous appelle à servir en paroles et en actes : par nos prières, par notre solidarité et par notre intervention.

Nous appelons tous les chrétiens de Russie désireux de devenir des artisans de paix à prendre les engagements suivants que nous assumons : 

  1. Ne pas ignorer. Accepter la gravité de la situation et évaluer de manière responsable les affaires courantes non pas du point de vue des valeurs du monde, mais du point de vue de l'enseignement chrétien. 
  2. Prier. Demander à notre Seigneur miséricordieux d'amener nos compatriotes russes, notre État et les dirigeants de notre Église à se repentir. 
  3. Se lever contre. Sachant tous les risques encourus, nous vous exhortons à condamner ce mal et à demander le retrait immédiat des troupes russes d'Ukraine et la fin de cette guerre. 
  4. Se mobiliser pour une résistance non violente. Persuader parents et amis de ne pas participer à cette guerre de quelque manière que ce soit ; aider ceux qui évitent le service militaire. 
  5. S'impliquer dans l'aide humanitaire. Aider les réfugiés ukrainiens où qu'ils se trouvent. Aider toutes les victimes de cette guerre par tous les moyens à notre disposition. 

Nous sommes conscients de l’effroi ressenti à l’idée de protester contre cette guerre en Russie. L'État et la société peuvent vous déclarer traître, « agent de l’étranger » ; ils peuvent vous infliger une amende ; ils peuvent vous arrêter et vous emprisonner. Nous sommes également conscients qu'en Russie, qui prétend être un pays chrétien, cet appel à la paix est puni par des amendes et des peines de prison. Mais nous, en tant que chrétiens, nous vous exhortons à le faire pour l'amour de notre Sauveur aimant, Jésus-Christ, et pour l'amour de notre prochain - le peuple d'Ukraine. 

Aujourd'hui, le Seigneur est venu - la lumière a brillé dans les ténèbres, et les ténèbres ne peuvent pas la consumer. Nous croyons que la lumière du Christ l'emportera sur les ténèbres qui, dans notre pays, sèment la discorde, la mort et la dévastation en Ukraine et ici, en Russie. Nous croyons que la lumière du Christ bannira la haine et le mal du cœur des gens et que l'Amour gagnera. 

> D'autres méditations