Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
France
Communiqué

Plus qu'un mois avant la Nuit des Veilleurs 2022

Ensemble, portons la flamme de l’espérance pour soutenir les victimes de la torture !​ Comme chaque année depuis maintenant 17 ans, la Nuit des Veilleurs rassemblera chrétiens –   catholiques, protestants, orthodoxes – sympathisants, toutes générations confondues, mais également celles et ceux qui disent NON à la torture et sont sensibles à la défense des droits humains !
NDV2022_Main
Le 25 / 05 / 2022

Ensemble, portons la flamme de l’espérance pour soutenir les victimes de la torture !​ Comme chaque année depuis maintenant 17 ans, la Nuit des Veilleurs rassemblera chrétiens – catholiques, protestants, orthodoxes – sympathisants, toutes générations confondues, mais également celles et ceux qui disent NON à la torture et sont sensibles à la défense des droits humains !

Organisé par l’ACAT-France cet évènement œcuménique se déroulera en France, et à l’international. Le thème choisi cette année est :

« Discerner la vérité ; trouver le chemin  »

(Jean 14,6)

C’est à la fois dans le cadre du mandat de l’ACAT-France, ainsi que dans celui de la Journée internationale des Nations unies pour le soutien aux victimes de torture (26 juin), que depuis 2005, plus de 160 victimes ont été soutenues au cours de cet événement.

Alors, comment ?

Par la prière, l’envoi de messages et de courriers personnalisés à chacune des victimes (plus de 4 000 en 2021), ou tout simplement en allumant une bougie directement sur le site de la Nuit des Veilleurs : www.nuitdesveilleurs.fr

Cette chaine de fraternité propose aussi de sensibiliser autour de nous sur la violation des droits humains avec l’histoire racontée derrière de chaque vie, de prier pour elles grâce aux ressources du site mis à jour chaque année en fonction du thème.

Comment participer à cette Nuit des Veilleurs ?

Jusqu’en 2019, les chrétiens étaient invités à veiller pendant des évènements organisés près de chez eux : nuit de prière, veillées de feu, célébrations œcuméniques, concerts, processions aux lanternes… En 2020, il a fallu s’adapter pour respecter les gestes barrières imposés par la crise sanitaire. Le site internet a alors proposé des ressources spirituelles, des chants et des psaumes, le cas de victimes à soutenir, le suivi de victimes mises en lumière l’année précédente, avec en plus, la possibilité d’allumer une bougie virtuelle, de faire des dons via une obole et d’inscrire tout moment de recueillement personnel, en famille ou avec des amis proches pour s’y joindre par la pensée, au téléphone, à distance…

Cette Nuit des Veilleurs 2022, nous permet de nous retrouver, mais le site continue de proposer dès maintenant des ressources spirituelles. Avec une nouveauté : un livret téléchargeable proposant un exemple de célébration œcuménique.

Quel que soit le visage que prendra cette veillée, là où vous serez, l’important sera de se rassembler autour des victimes de la torture ou de mauvais traitements, dans un même élan spirituel et solidaire.

Rejoignez-nous pour faire vivre et grandir la flamme de l’Espérance !

Articles associés

Actualité
BADINTER-ACTU-20240209
France

Hommage à Robert Badinter

Le 09 / 02 / 2024
Artisan de l’abolition de la peine de mort, Robert Badinter a permis à la France d’entrer dans le cercle très restreint des pays abolitionnistes en 1981. Son action pour les droits de l’Homme a inspiré et continue d’inspirer celle de l’ACAT-France qui lui rend ici hommage.
Communiqué
CeasefireNOW
FranceIsraëlPalestine

Notre tribune collective d'ONG pour un cessez-le-feu à Gaza

Le 19 / 12 / 2023
L'ACAT-France, au sein d'une une large coalition d'ONG, interpelle le président de la République et demande un cessez-le-feu à Gaza. Le déluge de bombes que la population subit constitue une véritable torture à laquelle il est impératif de mettre fin immédiatement.
Article
JNP2023_VISUEL_ACTU
France

Densité carcérale contre droits humains

Le 27 / 11 / 2023
La surpopulation carcérale est un phénomène chronique en France. Avec un taux d’occupation moyen de 122%, les prisons françaises occupent le bas du classement européen. Derrière ces chiffres se cachent des abus, des violations des droits humains et des traitements cruels, inhumains et dégradants comme l’a souvent dénoncé l’ACAT-France. Des solutions existent, comme un mécanisme contraignant de régulation carcérale.