Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Chine
Actualité

Les iLabour3 détenus arbitrairement depuis plus d'un an

Le 20 mars 2020 a marqué le premier anniversaire de l’arrestation des défenseurs des droits des travailleurs Wei Zhili et Ke Chengbing, tandis que leur collègue Yang Zhengjun est détenu depuis le 8 janvier 2019. Inculpés pour avoir « cherché querelle et provoqué des troubles », ceux que l’on appelle les « iLabour3 » risquent jusqu’à 10 ans de prison.
iLabour3.jpg large
De gauche à droite : Yang Zhengjun, Wei Zhili et Ke Chengbing. Illustration publiée sur la page Twitter @TheIlabour
Le 31 / 03 / 2020

 Les trois défenseurs Wei Zhili (危志立), Ke Chengbing (柯成冰) et Yang Zhengjun (杨郑君), originaires du sud de la Chine, seraient détenus ensemble au centre de détention municipal n°2 de Shenzhen. Mais en l’espace d’un an, ils n’ont été autorisés à recevoir aucune visite de leur famille et n’ont pas eu accès à un avocat de leur choix. L’épouse de Wei Zhili, l’activiste féministe Zheng Churan (郑楚然), a indiqué à l’ACAT que selon la police, leur procès n’aurait pas lieu tant que l’épidémie du coronavirus serait encore active.

Les défenseurs avaient dans un premier temps été placés en « résidence surveillée à un endroit désigné », un procédé légal en Chine permettant de détenir quelqu’un au secret pendant six mois sans aucune supervision sur son état. Depuis, nous n’avons aucun moyen de savoir s’ils ont subi des mauvais traitements ou de la torture, ni de connaître leur état de santé actuel.

Wei Zhili, Ke Chengbing et Yang Zhengjun, jeunes trentenaires, écrivaient pour « Nouvelle Génération » (新生代), aussi appelé iLabour, un site d’information sur le droit du travail rendant notamment compte de la situation des travailleurs migrants internes venus des régions rurales de Chine. Tous trois étaient également actifs dans la défense des ouvriers ayant contracté des maladies pulmonaires dues à l’inhalation de particules sur des chantiers, particulièrement nombreux dans les environs de Shenzhen, cœur économique industriel et manufacturier du sud de la Chine.

En juillet 2019, plusieurs experts des Nations unies ont exprimé auprès de la Chine leurs inquiétudes quant à la détention arbitraire et la disparition forcée des trois défenseurs. Dans sa réponse, le gouvernement chinois a catégoriquement rejeté leurs préoccupations.

Wei Zhili, Ke Chengbing et Yang Zhengjun n’auraient jamais dû être arrêtés pour avoir fait usage de leur liberté d’expression. L’ACAT appelle à leur libération immédiate et inconditionnelle ainsi qu’à la levée des charges qui pèsent à leur encontre.

 

> Soutenez vous aussi Wei Zhili, Ke Chengbing et Yang Zhengjun en appelant à leur libération sur les réseaux sociaux, à l’aide du hashtag #FreeiLabour3 !

Articles associés

Actualité
visuel actu CWS1
ChineCamerounVietnam

Libres d'informer : défendons les journalistes contre la to...

Le 28 / 06 / 2022
Derrière les murs des prisons, dans les sous-sols du pouvoir, à l’abri des regards, des hommes et des femmes sont séquestrés, humiliés, affamés, battus afin de briser leur volonté de défendre un droit fondamental : la liberté d’expression et d’information. À l'occasion de la journée internationale de soutien au victimes de la torture le 26 juin, soutenons celles et ceux qui, pour avoir simplement exercé leur droit fondamental, sont victimes des pires injustices dans leur pays.
Actualité
NDV2022_Radio-Notre-Dame_ITW-Bernadette-Forhan
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

La Nuit des Veilleurs est l'invitée de Radio Notre Dame

Le 16 / 06 / 2022
Bernadette Forhan, vice-présidente catholique de l'ACAT-France, était ce matin au micro de l'émission « Rencontre » sur Radio Notre Dame pour présenter la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs. L'occasion de rappeler que la torture, loin d'être consignée à une image du Moyen-Âge continue de sévir. Mais que veillée après veillée, nos actions lui opposent une solidarité d'ampleur à l’égard des victimes.
Communiqué
1160-600_SITE_NDV2022
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

Allumons une chaîne de solidarité internationale

Le 10 / 06 / 2022
L’ACAT-France organise, les 25 et 26 juin 2022, la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs, dédiée à 8 cas de tortures dans le monde. Cet évènement œcuménique s’inscrit dans le travail au long cours mené par l’ACAT-France contre les pratiques tortionnaires dont les exemples continuent d’essaimer partout sur la planète. Ensemble, nous portons la flamme de l’espérance.