Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Mexique
Bonne nouvelle

Les frères López Hernández enfin libres

Deux frères de la communauté indigène tzotzil de l’État du Chiapas avaient endossé, sous la torture, la culpabilité du meurtre d’un policier municipal. Un juge les a enfin aquittés.
lopez_hernandez jpg
Le 01 / 04 / 2014

Andrés et Josué López Hernández sont deux frères de la communauté indigène tzotzil à Pueblo Nuevo Solistahucán dans l’État du Chiapas. Début 2011, ils avaient endossé, sous la torture, la culpabilité du meurtre d’un policier municipal. Ce vendredi 28 mars 2014, un juge les a enfin acquittés et a ordonné leur libération. L’ACAT, aux côtés du partenaire mexicain Centre Frayba, reste mobilisée afin que leurs tortionnaires soient sanctionnés.

Rappel des faits :

Le 17 janvier 2011, un commando de huit policiers en civil a débarqué dans la maison de leur mère où la famille était réunie. Sans s’identifier ni présenter le moindre mandat d’arrêt ou ordre de perquisition, ces agents ont fouillé le domicile et frappé les membres de la famille avant d’embarquer Andrés et Josué. Dans le camion de police, les deux frères rapportent avoir été cagoulés, maintenus au sol par des agents assis sur eux et menacés de mort. Dans les locaux du Bureau du procureur spécialisé contre la délinquance organisée, ils ont subi tentatives de viol, de noyade et d’asphyxie par sac plastique. Ils ont fini par signer, sans lire, des aveux de culpabilité. L’interprète et l’avocat n’ont fait qu’apposer leurs signatures a posteriori pour attester d’une assistance légale aux suspects. Par la suite, les deux frères ont été maintenus 28 jours sous arraigo (détention provisoire sans inculpation), soumis à l’isolement et sans attention médicale. Depuis le 12 février 2011, ils étaient à la prison de Huixtla dans l’attente de leur procès.

Articles associés

Appel à mobilisation
Template_AAM-vignette4
Mexique

Je soutiens la communauté de Tierra Blanca Copala

Le 14 / 02 / 2024
La communauté de Tierra Blanca Copala vit dans un climat de violence armée orchestrée par des groupes paramilitaires et par la complicité de l'Etat. Malgré l'urgence de la situation, les autorités mexicaines ont fait preuve d'indifférence pour mettre fin à ce calvaire.
Appel à mobilisation
Template_AAM-vignette10
Mexique

Un an sans Ricardo et Antonio

Le 25 / 01 / 2024
Le 15 janvier 2024 a marqué le premier anniversaire de la disparition du dirigeant communautaire Antonio Díaz Valencia et de l'avocat et défenseur des droits de l'Homme Ricardo Lagunes Gasca. Continuons à exiger de l'État mexicain qu'il prenne toutes les mesures nécessaires pour les retrouver !
Bonne nouvelle
BN-VISUEL_ACTU
Mexique

Verónica Razo Casales est enfin libre !

Le 24 / 01 / 2024
En 2011, Verónica Razo Casales est accusée sans preuves d'enlèvement au Mexique. Pour obtenir des aveux, elle sera torturée, puis suivront les violences sexuelles. Grâce à votre mobilisation, un tribunal a ordonné sa libération immédiate !