Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Mexique
Actualité

J'agis pour Adrián, Adriel et leurs familles

Après 6 ans et demi de lutte juridique, les familles d’Adrián et Adriel ont enfin réussi à faire reconnaître que les deux jeunes hommes ont été victimes de disparitions forcées. Une avancée qui entraîne aussi un risque pour leur sécurité. L’ACAT les soutient dans leur combat.
couv-am-mai-2019
Le 25 / 04 / 2019

Voilà 6 ans et demi qu’Adrián et Adriel ont été enlevés par des policiers en civil de l’État de Chihuahua. Cependant les autorités n’ont jamais reconnu leur arrestation et n’ont ensuite mené qu’une parodie d’enquête. Laissés pour compte, les parents d’Adrián ont dû enquêter et mener les recherches, par leurs propres moyens : en fouillant les terrains vagues aux mains de cartels extrêmement dangereux, en visitant les hôpitaux, en épluchant les registres publics, en rencontrant des agents du ministère public et en se rendant une fois par mois dans les services de médecine légale, afin de vérifier que leurs disparus ne se trouvent pas parmi les nouveaux cadavres. Dans cette épreuve, María (Prix Engel-Dutertre 2018 de la Fondation ACAT) et son mari, Manuel Favela, ont su trouver de solides soutiens tels que l’ONG locale, Centre des droits humains Paso del Norte, partenaire de l’ACAT. Après des années de lutte acharnée, ils ont enfin obtenu que la qualification de « disparition forcée » soit reconnue par les autorités, et que l’enquête soit reprise par les Affaires internes du ministère public, le 25 janvier 2019. Une première victoire, mais rien n’est joué, d’autant que selon María « c’est une sérieuse augmentation du risque, car l’affaire passe au niveau supérieur et les noms des responsables présumés vont commencer à circuler ».

Les disparitions forcées : un fléau mexicain

Le Mexique souffre encore de la guerre contre la drogue initiée par l’ancien président, Felipe Calderón, en 2006 poursuivie jusque fin 2018 par Enrique Peña Nieto. Entre 2006 et le début de l’année 2019, 40 180 disparitions forcées ont été recensées. Collusion entre criminels et agents de l’État oblige, seules 2 familles sur 10 portent plainte suite à la disparition forcée d’un proche, car elles ont peur pour leur sécurité. En plus de la torture que les familles des disparus endurent, elles subissent le discrédit des autorités qui, comme pour justifier leur inaction, accusent régulièrement les personnes disparues d’avoir été en lien avec le crime organisé. S’il a déjà pris des mesures dans la célèbre affaire des disparus d’Ayotzinapa, Andrés Manuel López Obrador (AMLO), nouveau président depuis le 1er décembre 2018, doit à présent contribuer à faire la lumière sur toutes les disparitions et à mettre un terme à la commission massive de ce crime dans le pays.

Plus que jamais, soutenons María et Manuel dans leur quête de vérité et de justice.

Agissez : téléchargez notre lettre d'intervention

Articles associés

Appel à mobilisation
AAM_Erick-Veronica_Carrousel_20220629
Mexique

Verónica Razo est innocente et doit être libérée immédiat...

Le 29 / 06 / 2022
Après 11 ans d’emprisonnement, Erick Razo Casales a été libéré, mais sa sœur Verónica demeure en détention. Elle a été incarcérée après avoir été forcée d’avouer des crimes qu’elle a n’a pas commis. A la fin du mois de mai son frère a été acquitté, mais Veronica reste elle emprisonnée. Cela doit cesser.
Actualité
NDV2022_Radio-Notre-Dame_ITW-Bernadette-Forhan
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

La Nuit des Veilleurs est l'invitée de Radio Notre Dame

Le 16 / 06 / 2022
Bernadette Forhan, vice-présidente catholique de l'ACAT-France, était ce matin au micro de l'émission « Rencontre » sur Radio Notre Dame pour présenter la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs. L'occasion de rappeler que la torture, loin d'être consignée à une image du Moyen-Âge continue de sévir. Mais que veillée après veillée, nos actions lui opposent une solidarité d'ampleur à l’égard des victimes.
Communiqué
1160-600_SITE_NDV2022
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

Allumons une chaîne de solidarité internationale

Le 10 / 06 / 2022
L’ACAT-France organise, les 25 et 26 juin 2022, la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs, dédiée à 8 cas de tortures dans le monde. Cet évènement œcuménique s’inscrit dans le travail au long cours mené par l’ACAT-France contre les pratiques tortionnaires dont les exemples continuent d’essaimer partout sur la planète. Ensemble, nous portons la flamme de l’espérance.