Bonne nouvelle

Trois défenseurs des droits humains acquittés

Messieurs Aimé Constant Gatore, Marius Nizigama et Emmanuel Nshimirimana - membres de l’ONG Paroles et actions pour le réveil des consciences et l’évolution des mentalités (PARCEM) - ont été acquittés par la Cour d'appel de Bujumbura le 17 décembre 2018.
membres-parcem
Le 14 / 01 / 2019

Messieurs Aimé Constant Gatore, Marius Nizigama et Emmanuel Nshimirimana - membres de l’ONG Paroles et actions pour le réveil des consciences et l’évolution des mentalités (PARCEM) - ont été acquittés par la Cour d'appel de Bujumbura le 17 décembre 2018.

Ces trois défenseurs des droits humains burundais avaient été condamnés à 10 ans de prison et 200 000 Francs burundais d’amende (environ 90 euros) pour « atteinte à la sécurité intérieure de l’État » par le tribunal de Grande instance de Muramvya, le 8 mars 2018. Les juges avaient annoncé ce verdict alors qu’ils siégeaient dans une autre affaire. L’audience initialement prévue le 12 mars 2018 avait été avancée quatre jours plus tôt sans que la défense ne soit informée. Par conséquent, les trois condamnés et leurs avocats n’étaient pas présents à l’audience du 8 mars. Ils avaient été notifiés de la décision de condamnation le 9 mars 2018.  

Aimé Constant Gatore, Marius Nizigama et Emmanuel Nshimirimana avaient été arrêtés le 13 juin 2017 pour avoir voulu organiser un atelier sur les violations des droits humains.

L'ACAT se réjouit de leur libération et espère qu'il s'agit d'une inflexion dans la politique de répression généralisée du régime en place à l'encontre des défenseurs burundais dont plusieurs sont encore détenus, dont notamment Germain Rukuki, ex-membre de l'ACAT-Burundi, injustement condamné à la prison à perpétuité pour ses activités pacifiques.

Articles associés

Bonne nouvelle
Mahmoud-Hussein-Liberation-202405
Égypte

Mahmoud Hussein est libre !

Le 30 / 05 / 2024
Mahamoud Hussein, qui avait été arrêté lors du troisième anniversaire des « printemps arabes » en Égypte, puis soumis à la torture pour avoir porté un t-shirt qui arborait le message « Une nation sans torture », a été libéré sous caution. Il reste toujours dans l’attente d’une nouvelle audience.
Bonne nouvelle
BN-Zhang-Zhan
Chine

La journaliste Zhang Zhan enfin libérée

Le 22 / 05 / 2024
Nos sources confirment la récente libération de la journaliste citoyenne Zhang Zhan. Sa libération survient après quatre ans de prison pour avoir informé ses concitoyens de la réalité de la situation à Wuhan, lors du pic de la pandémie de Covid-19. L’ACAT-France dénonce les actes de torture subis par Zhang Zhan et les atteintes à la liberté d’expression et à la liberté de la presse en Chine.
Bonne nouvelle
BN-Rida-Benotmane-202404
Maroc

Le journaliste Rida Benotmane est libre !

Le 18 / 04 / 2024
Condamné pour ses opinions, le journaliste Rida Benotmane, a été libéré le 9 mars dernier, après avoir purgé une peine d’un an et demi de prison. Il avait été arrêté à la suite de contenus postés sur les réseaux sociaux puis condamné à trois ans de prison, avant de voir sa peine réduite en appel. L’ACAT-France dénonce la torture subie par Rida Benotmane qui est resté à l'isolement en permanence. Elle rappelle l’importance de la liberté de la presse et de la liberté d’expression en démocratie.