Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Chine
Bonne nouvelle

La journaliste Gao Yu mise en liberté conditionnelle pour raisons de santé

Le troisième tribunal intermédiaire de la municipalité de Pékin a décidé de réduire la peine de la journaliste Gao Yu pour "divulgation de secrets d'Etat" de sept à cinq ans et d'autoriser sa mise en liberté conditionnelle pour raisons de santé.
Gao_yu_VOA
Le 26 / 11 / 2015

Le troisième tribunal intermédiaire de la municipalité de Pékin a décidé de réduire la peine de Gao Yu pour "divulgation de secrets d'Etat" de sept à cinq ans et d'autoriser sa mise en liberté conditionnelle pour raisons de santé. Son avocat a confirmé qu'elle a quitté le centre de détention n°1 de la municipalité de Pékin où elle était détenue.

Journaliste indépendante et première lauréate du prix Guillermo Cano pour la liberté de la presse décerné par l'UNESCO en 1997, Gao Yu purge sa troisième peine de prison. Elle avait été détenue une première fois après le massacre de Tiananmen puis condamnée à six ans de prison entre 1993 et 1999 pour "divulgation de secrets d'Etat".

Le 17 avril 2015, elle a été condamnée à sept ans de prison pour le même crime, après avoir été détenue sans procès pendant près d'un an et contrainte de faire des aveux télévisés le 8 mai 2014.

Son état de santé reste préoccupant et la peine infligée injustifiée.

L’ACAT-France avait appelé à sa libération par l’AU du 2 juin 2014.

Articles associés

Appel à mobilisation
Ding Jiaxi
Chine

3 ans de détention arbitraire, 1 procès au secret, et... rien

Le 28 / 11 / 2022
Ding Jiaxi, ancien avocat spécialisé dans la défense des droits humains et membre actif du Mouvement des nouveaux citoyens, un réseau informel de militants cherchant à promouvoir la transparence des affaires publiques et à dénoncer la corruption, est détenu arbitrairement depuis trois ans. Après plusieurs reports de son procès, il a finalement été jugé le 24 juin 2022, au secret, pour « subversion du pouvoir de l’État ». Depuis, le verdict reste inconnu.
Appel à mobilisation
Zhang-Zhan_Thumbnail
Chine

L’état de santé de Zhang Zhan est toujours inquiétant

Le 02 / 11 / 2022
Zhang Zhan est une journaliste indépendante, avocate et défenseuse des droits humains, détenue arbitrairement depuis mai 2020, pour le seul fait d’avoir exercé sa liberté d’expression en informant ses concitoyens de la réalité de la situation à Wuhan, lors du pic de la pandémie de Covid-19. D’abord portée disparue, elle a été officiellement inculpée en septembre 2020 et condamnée quelques mois plus tard à une peine de quatre ans de détention. Il y a un an, l’ACAT-France se mobilisait pour obtenir sa libération immédiate, d’autant que sa vie était en danger en raison de ses conditions de détention. Aujourd’hui, son état de santé reste inquiétant. Ne l’oublions pas.
Article
ThisIsXinjiang_Thumbnail
Chine

Ouïghours : l’effacement institutionnalisé d’une identité

Le 31 / 10 / 2022
Installés dans la région du Xinjiang, les Ouïghours sont l'une 56 ethnies officiellement reconnues par la République populaire de Chine. Pourtant, malgré cette officialisation, ils font l’objet de répressions de la part des autorités, fondées sur cette seule appartenance ethnique. Des crimes contre l’humanité, continuellement niés par les autorités chinoises.