Émirats arabes unisFranceArabie SaouditeYémen
Actualité

Ventes d’armes : il reste encore des députés à convaincre !

C’est une avancée majeure : plus de 30 députés de la majorité ont demandé la création d’une commission d’enquête parlementaire sur les ventes d’armes françaises à l’Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis dans le cadre du conflit au Yémen. Deux mois après le lancement de notre campagne « Yémen. La France complice ? », L’Acat fait appel à vous pour continuer dans votre action d'interpellation des députés. Les prochaines semaines sont décisives.
deputes exigez la transparence
Le 27 / 04 / 2018

Pour protéger les civils yéménites, téléchargez notre lettre d’interpellation et envoyez-la à votre député.

C’est parce qu’il existe un risque  que les armes françaises vendues à l’Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis servent à commettre des crimes de guerre que l’ACAT a décidé de lancer sa campagne « Yémen. La France complice ? ». De plus, le cabinet d’avocats Ancile, mandaté par l’ACAT et Amnesty International, a publié une étude juridique qui conclut sur l’existence un fort soupçon que les transferts d’armes de la France vers ces deux pays soient illégaux, au vu des traités internationaux que la France a pourtant ratifiés.

L’objectif de notre campagne est d’appeler nos députés à créer une commission d’enquête  parlementaire  sur  la  question  des  ventes  d’armes  de  la  France  à  l’Arabie saoudite et aux EAU .

Il est urgent de faire la lumière sur ce commerce opaque qui menace la vie de milliers de Yéménites. Les prochaines semaines sont décisives, continuons nos efforts d’interpellation !

Quelques chiffres clés d’un conflit sanglant et meurtrier :

Articles associés

Communiqué
Gaza-Airstrike-20231010_by-Wafa-APAimages
FranceIsraëlPalestine

Action juridique pour stopper les livraisons d’armes à Israël

Le 12 / 04 / 2024
L'ACAT-France et un ensemble d'ONG de défense des droits de l'Homme saisissent la justice en urgence pour stopper les ventes d'armes par la France à Israël. Objectif : obliger la France à respecter le droit international, qui interdit de transférer des armes vers un pays susceptible de les utiliser pour commettre de graves crimes internationaux. Par ces transferts, la France contribue au risque de faire basculer le droit légitime d'Israël à se défendre en génocide.
Actualité
Police-France_1160x600_by-Frederic-Legrand-COMEO
France

Usage excessif de la force par la police : la France persiste

Le 15 / 03 / 2024
Le 15 mars est la Journée internationale contre les violences policières. L’occasion pour l’ACAT-France de revenir sur les recommandations adressées par l’ONU au gouvernement français pour encadrer l’usage de la force par la police et la gendarmerie. Après son « examen périodique universel », c’est-à-dire son bilan en matière de droits de l’Homme, quelles recommandations la France a-t-elle accepté de mettre en œuvre ? Lesquelles ont été retoquées ? Analyse.
Actualité
BADINTER-ACTU-20240209
France

Hommage à Robert Badinter

Le 09 / 02 / 2024
Artisan de l’abolition de la peine de mort, Robert Badinter a permis à la France d’entrer dans le cercle très restreint des pays abolitionnistes en 1981. Son action pour les droits de l’Homme a inspiré et continue d’inspirer celle de l’ACAT-France qui lui rend ici hommage.