Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
France
Actualité

Plusieurs milliers de signatures pour demander au Président de la République un droit d’asile en Europe respectueux de la dignité humaine.

Alors que la Conférence sur l’avenir de l’Europe se clôture avec le discours du président Emmanuel Macron, nous lui remettons sur son bureau à l’Élysée plus de 5 000 courriers demandant la mise en place d’un droit d’asile effectif en Europe.
Remise-ADM-asile-Europe_Photo-Site-02
Le 09 / 05 / 2022

Alors que la Conférence sur l’avenir de l’Europe se clôture avec le discours du président Emmanuel Macron, nous lui remettons sur son bureau à l’Élysée plus de 5 000 courriers demandant la mise en place d’un droit d’asile effectif en Europe.  

Nos adhérents ont été plusieurs milliers à répondre à l’appel lancé par l’ACAT-France afin que le droit d’asile en Europe reste effectivement garanti.

Encadré par trois directives, qui définissent les règles applicables à l’accueil des demandeurs d’asile, aux critères et à la procédure d’attribution de l’asile, le régime d’asile européen est aujourd’hui sur la sellette. Les États européens scellent leur désunion par des pratiques hétérogènes. La seule convergence ne s’observe sans doute que sur la base des dispositions les moins favorables du droit européen. Et les plus à risque en matière de dignité humaine.

L’ACAT-France tire la sonnette d’alarme. Depuis près de deux ans, son équipe a engagé un vaste travail de documentation sur la pratique du droit d’asile dans huit pays de l’Union européenne : Allemagne, Belgique, France, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas et Suède. Déjà, les informations collectées nous poussent à appeler à une autre application du droit d’asile, la seule qui permettra de le protéger efficacement. Méfiance et dissuasion sont au cœur des politiques de l’asile. Un changement de paradigme est donc nécessaire.

Jusqu’en juillet, la France occupe la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne. Nous demandons que soit proposée une approche ambitieuse du droit d’asile en Europe, afin d’harmoniser les pratiques des États vers le haut et de réformer les textes européens de sorte que plus de garanties soient reconnues aux personnes.

Si nous attendons, c’est un droit fondamental qui pourrait disparaître de tout un continent.

Articles associés

Communiqué
RIO_Conférence-Presse_20220926
France

Nous saisissons la justice contre l'impunité policière

Le 26 / 09 / 2022
Il y a deux mois, nous avons sollicité le ministre de l’Intérieur afin de changer la réglementation sur le port du numéro « RIO » qui permet, en France, d’identifier policiers et gendarmes lors des opérations de maintien de l’ordre. Nous demandons que le non port du « RIO » soit plus souvent sanctionné et que le matricule des agents soit visible quelles que soient les circonstances. Des demandes pourtant simples pour lutter contre l'impunité qui n'a pas sa place dans un État de droit. Face à une fin de non-recevoir, nous saisissons désormais la justice pour contraindre le ministère.
Actualité
igpn_thumbnail
France

Rapport d’activité de l’IGPN : entre hausse de l’usage ...

Le 27 / 07 / 2022
L’Inspection générale de la police nationale vient de rendre public son rapport d’activité annuel : en 2021, 1093 enquêtes judiciaires lui ont été confiées dont la moitié relèvent d’allégations de violences commises par les forces de l’ordre. Un chiffre constant depuis 2020.