Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
France
Actualité

La réforme de la justice se poursuit au Sénat

L’examen du projet de loi de programmation et de réforme de la Justice se poursuit devant l’Assemblée nationale. A partir du 6 novembre 2018, la commission des lois examine le texte tel qu’amendé par le Sénat. Dans un courrier adressé en octobre dernier aux sénateurs et désormais aux députés, l’ACAT – aux côté de 21 autres organisations – fait part de ses inquiétudes.
justice2
Le 06 / 11 / 2018

Le projet de loi de programmation 2018-2022 et de réforme de la justice a été présenté en conseil des ministres le 20 avril 2018. Il s’organise autour de six axes : la simplification de la procédure civile, l’allégement de la charge des juridictions administratives et le renforcement de l’efficacité de la justice administrative, la simplification et le renforcement de l’efficacité de la procédure pénale, l’efficacité et le sens de la peine, la diversification du mode de prise en charge des mineurs délinquants et, enfin, le renforcement de l’efficacité de l’organisation judiciaire et l’adaptation du fonctionnement des juridictions.


A lire: le courrier adressé au députés et sénateurs


 

Face à un système jugé « à bout de souffle » par le président de la République, Emmanuel Macron, en mars 2018, le projet de loi de programmation et de réforme de la justice est en partie consacré à une réforme de l’exécution des peines. Celui-ci ambitionne notamment « une refondation puissante de l’économie du dispositif de sanction et de l’échelle des peines ». Par ailleurs, mais « de manière secondaire » pour reprendre les termes de la Garde des Sceaux, la réforme devrait permettre de lutter contre la surpopulation carcérale.

Depuis de nombreuses années, l’ACAT appelle à une vraie réflexion sur le sens de la peine, laquelle ne saurait être envisagée sous le seul angle de la prison. Elle encourage également le développement des alternatives à la détention, meilleur gage de réinsertion. Si l’objectif affiché par le gouvernement va dans le bon sens, le détail des mesures proposées, mais également les moyens concrets mis à leur disposition, ne convainquent pas.

 

Articles associés

Communiqué
RAE2022_Note-Asile_Main
BelgiqueAllemagneFranceGrèceHongrieItaliePays-BasSuède

Porté disparu : le droit d'asile en Europe

Le 27 / 06 / 2022
Dans une nouvelle note sortie ce 27 juin, l’ACAT-France alerte sur les politiques de l’asile au sein l’Union européenne. Des pratiques contradictoires et des textes lacunaires pourraient bien entrainer la disparition pure et simple de ce droit fondamental.
Actualité
AG2022_Main_Article-20220620
France

L’ACAT-France convoque son assemblée générale 2022

Le 20 / 06 / 2022
Du 10 au 12 juin 2022, les délégués de l’ACAT-France se sont réunis en assemblée générale. Un temps de rencontres, d’échanges et de témoignages, après deux années de pandémie. Surtout, un temps essentiel pour la vie démocratique de l’association qui a renouvelé le mandat de son comité directeur et élu son nouveau président.
Actualité
NDV2022_Radio-Notre-Dame_ITW-Bernadette-Forhan
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

La Nuit des Veilleurs est l'invitée de Radio Notre Dame

Le 16 / 06 / 2022
Bernadette Forhan, vice-présidente catholique de l'ACAT-France, était ce matin au micro de l'émission « Rencontre » sur Radio Notre Dame pour présenter la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs. L'occasion de rappeler que la torture, loin d'être consignée à une image du Moyen-Âge continue de sévir. Mais que veillée après veillée, nos actions lui opposent une solidarité d'ampleur à l’égard des victimes.