Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
France
Actualité

Migrants de la Chapelle : appliquer le droit

L'ACAT et douze autre organisations ont adressé vendredi 12 juin une lettre ouverte au ministère de l’Intérieur à la suite des expulsions de la Chapelle.
france_la_chapelle
Le 17 / 06 / 2015

L'ACAT et douze autre organisations ont adressé vendredi 12 juin une lettre ouverte au ministère de l’Intérieur à la suite des expulsions de la Chapelle.

Après avoir transité par Calais ou les rivages de la Méditerranée, au péril de leur vie, des personnes migrantes demandent la protection de la France. A la rue, cachées dans un jardin du 18e arrondissement ou sur le quai d’Austerlitz, aux abords de la cité de la mode, elles sont nombreuses à dormir dehors depuis plusieurs semaines à Paris. Elles viennent dans leur grande majorité de la Corne de l’Afrique, notamment du Soudan et d’Erythrée.

Ces personnes doivent pouvoir bénéficier d'un hébergement stable, celles qui demandent l'asile doivent pouvoir le faire rapidement et dans des conditions conformes à la loi. Enfin, les violences policières doivent cesser. Afin de répondre aux urgences d'aujourd'hui et d'apporter les solutions pour demain, nous avons une seule demande : appliquer le droit.

Cette lettre est accessible en suivant ce lien.

Nos organisations demandent :

  • L’arrêt des violences et du harcèlement policier à l’encontre des migrants sans hébergement.
  • L’arrêt des interpellations et du recours à la rétention
  • La mise en place d’un dispositif afin d’assurer durablement la dignité et la sécurité de toutes ces personnes.

Articles associés

Communiqué
VDA22_DroitsHumains_site-acat
France

Vos dons agissent 2022 : découvrez la nouvelle campagne consa...

Le 03 / 10 / 2022
Ce lundi 3 octobre, France générosités dont l'ACAT-France est membre, lance sa grande campagne annuelle de sensibilisation à la générosité. Une action collective et solidaire portée par les 131 associations et fondations de France générosités autour d’un message commun « Vos Dons Agissent ».
Communiqué
RIO_Conférence-Presse_20220926
France

Nous saisissons la justice contre l'impunité policière

Le 26 / 09 / 2022
Il y a deux mois, nous avons sollicité le ministre de l’Intérieur afin de changer la réglementation sur le port du numéro « RIO » qui permet, en France, d’identifier policiers et gendarmes lors des opérations de maintien de l’ordre. Nous demandons que le non port du « RIO » soit plus souvent sanctionné et que le matricule des agents soit visible quelles que soient les circonstances. Des demandes pourtant simples pour lutter contre l'impunité qui n'a pas sa place dans un État de droit. Face à une fin de non-recevoir, nous saisissons désormais la justice pour contraindre le ministère.