Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Notre magazine

N°340 : Abolir la peine de mort

Le Congrès mondial contre la peine de mort s'est tenu à Oslo du 21 au 23 juin. L'ACAT y était présente. Dans le dossier thématique de ce Courrier, nous vous proposons un retour sur les enjeux de l'abolition, ainsi qu'un bilan sur les avancées et les reculs du combat contre la peine capitale.
C340-COUVweb
Le 02 / 12 / 2016

Edito :

  • L'ACAT, une action à renforcer sans cesse (Alain Gleizes, vice-président catholique de l'ACAT France)

Le dossier : Abolir la peine de mort

  • Lutte contre la peine de mort : quel bilan ?
  • 10 questions sur peine de mort et terrorisme
  • La double peine de William Thompson : 40 ans dans le couloir de la mort en Floride
  • Mobiliser les jeunes autour de la cause abolitionniste

Regards sur le monde :

Télécharger le Courrier de l'ACAT n° 340

Articles associés

Actualité
Antoinette-Chahine-Canada
Canada

Tournée canadienne de notre ambassadrice Antoinette Chahine

Le 15 / 02 / 2024
Antoinette Chahine, rescapée de cinq longues années passées dans l’enfer tortionnaire et les couloirs de la mort au Liban, est innocentée à l’issue d’un second procès obtenu en 1999, en bonne partie grâce à la mobilisation de notre ONG et de ses militants. Nommée en 2022 ambassadrice de l’ACAT-France au Liban, elle témoigne et milite sans relâche, à l’international, pour un monde sans torture ni peine de mort.
Actualité
BADINTER-ACTU-20240209
France

Hommage à Robert Badinter

Le 09 / 02 / 2024
Artisan de l’abolition de la peine de mort, Robert Badinter a permis à la France d’entrer dans le cercle très restreint des pays abolitionnistes en 1981. Son action pour les droits de l’Homme a inspiré et continue d’inspirer celle de l’ACAT-France qui lui rend ici hommage.
Communiqué
 Felix-Tshisekedi_Thumbnail
République Dém. du Congo

Non au rétablissement de la peine de mort en RDC !

Le 08 / 02 / 2024
Alors qu’un conflit armé déchire l’est de la République démocratique du Congo, le ministre de la Défense a plaidé, le 5 février 2024, pour l’exécution des personnes coupables de « trahison ». Le spectre de la peine de mort, aussi inhumaine qu’inutile, ressurgit après 20 ans sans exécutions. L’ACAT-France et 76 partenaires appellent le président Félix Tshisekedi, nouvellement réélu, à protéger les droits de l’Homme.