Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Cameroun
Bonne nouvelle

Libération du journaliste Michel Biem Tong

Michel Biem Tong, Directeur du média en ligne Hurinews, a retrouvé la liberté le 14 décembre 2018 après un mois et demi de détention arbitraire. Il a bénéficié, comme 288 autres détenus camerounais non condamnés, d'une mesure de clémence du Président Paul Biya.
Michel Biem Tong
Le 18 / 12 / 2018

Michel Biem Tong, Directeur du média en ligne Hurinews, a retrouvé la liberté le 14 décembre 2018. La veille, le Président camerounais Paul Biya avait décidé de "l'arrêt des poursuites pendantes devant les Tribunaux militaires contre un certain nombre de personnes arrêtées pour des délits commis dans le cadre de la crise" anglophone. Selon le communiqué de la Présidence de la République, daté du 13 décembre, cette décision concerne 289 détenus. Michel Biem Tong a bénéficié de cette mesure de clémence. Les prisonniers d'opinion et politique déjà condamnés, à l'instar du militant Mancho Bibixy, n'en bénéficient pas.

Michel Biem Tong était en détention depuis le 23 octobre 2018. Il était injustement poursuivi pour « apologie de terrorisme, déclarations mensongères, outrage au chef de l’État » par le Tribunal militaire de Yaoundé pour avoir critiqué les autorités camerounaises dans la gestion de la crise anglophone et indexé les forces de sécurité dans la perpétration de violations graves des droits humains.

Jugé sur la base de la Loi n°2014/028 du 23 décembre 2014 portant répression des actes de terrorisme, il risquait une condamnation à mort.

L'ACAT se réjouit de cette libération.

 

 

Le Responsable des Programmes Afrique de l'ACAT a participé au Grand Débat sur Africa numéro 1, le 3 décembre 2018, sur « Cameroun, l’Etat stationnaire ». Une émission à réecouter sur :

https://www.africa1.com/podcasts/le-grand-debat-03-12-2018-18923

 

 

Articles associés

Actualité
visuel actu CWS1
ChineCamerounVietnam

Libres d'informer : défendons les journalistes contre la to...

Le 28 / 06 / 2022
Derrière les murs des prisons, dans les sous-sols du pouvoir, à l’abri des regards, des hommes et des femmes sont séquestrés, humiliés, affamés, battus afin de briser leur volonté de défendre un droit fondamental : la liberté d’expression et d’information. À l'occasion de la journée internationale de soutien au victimes de la torture le 26 juin, soutenons celles et ceux qui, pour avoir simplement exercé leur droit fondamental, sont victimes des pires injustices dans leur pays.
Actualité
NDV2022_Radio-Notre-Dame_ITW-Bernadette-Forhan
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

La Nuit des Veilleurs est l'invitée de Radio Notre Dame

Le 16 / 06 / 2022
Bernadette Forhan, vice-présidente catholique de l'ACAT-France, était ce matin au micro de l'émission « Rencontre » sur Radio Notre Dame pour présenter la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs. L'occasion de rappeler que la torture, loin d'être consignée à une image du Moyen-Âge continue de sévir. Mais que veillée après veillée, nos actions lui opposent une solidarité d'ampleur à l’égard des victimes.
Communiqué
1160-600_SITE_NDV2022
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

Allumons une chaîne de solidarité internationale

Le 10 / 06 / 2022
L’ACAT-France organise, les 25 et 26 juin 2022, la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs, dédiée à 8 cas de tortures dans le monde. Cet évènement œcuménique s’inscrit dans le travail au long cours mené par l’ACAT-France contre les pratiques tortionnaires dont les exemples continuent d’essaimer partout sur la planète. Ensemble, nous portons la flamme de l’espérance.