Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
IsraëlPalestine
Action

Gaza : stop au « deux poids, deux mesures » de la diplomatie française

Dans leurs déclarations relatives aux crimes de guerre commis à l’encontre de civils tant par les militaires israéliens que par les combattants de Gaza, les autorités françaises font preuve d’une partialité flagrante.
palestine_gaza_enfant_drapeau
Crédits : Montecruz Foto / Flickr Creative Commons

Le 18 / 07 / 2014

Cette pétition est désormais fermée. Merci à tous les signataires.

Le conflit israélo-palestinien connaît une nouvelle intensification des plus préoccupantes depuis plus d’un mois, avec le lancement par Israël de l’opération « Gardiens de nos frères », à la suite de l’enlèvement puis de l’assassinat de trois jeunes colons israéliens le 12 juin dernier, puis de l’opération « Bordure de protection », en réponse aux tirs de roquettes depuis la bande de Gaza.

Dans leurs déclarations relatives aux crimes de guerre commis à l’encontre de civils tant par les militaires israéliens que par les combattants de Gaza, les autorités françaises font preuve d’une partialité flagrante. La déclaration de François Hollande du 9 juillet dernier assurant qu’« il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces », sans mention des très nombreuses victimes civiles palestiniennes, a sonné comme un blanc seing accordé à Israël pour agir comme il l’entend. Il aura fallu attendre un entretien téléphonique avec Mahmoud Abbas, le lendemain, pour que le président français fasse une nouvelle déclaration mentionnant les victimes palestiniennes.

Il condamne fermement les tirs de roquette mais se contente de déplorer les victimes palestiniennes sans condamner les nombreuses violations graves du droit international humanitaire perpétrées par Israël.

La partialité de la diplomatie française a pris les atours de l’indécence, le 14 juillet dernier, lors de l’organisation par l’ambassadeur de France en Israël d’un bal à Tel Aviv dédié aux populations du sud d’Israël exposées aux tirs de roquette. En tant que membre de l’ACAT, je condamne l’assassinat des trois jeunes colons israéliens, ainsi que les tirs de roquette indiscriminés qui visent les civils israéliens et sont constitutifs de crimes de guerre. Il paraît toutefois choquant de dédier une soirée à des civils israéliens vivant dans la terreur, sans faire cas des centaines de milliers de gazaouis vivant eux aussi dans l’angoisse d’une attaque mortelle et alors même que les raids israéliens venaient de tuer des dizaines d’entre eux les jours précédents.

Dans une déclaration du 11 juillet 2014, la Haut-Commissaire aux droits de l’homme des Nations unies Navi Pillay a rappelé aux différentes parties leur obligation de se conformer aux principes de distinction, de proportionnalité et de précaution des attaques afin d’éviter les dommages civils. Elle les a aussi exhortées à mener des enquêtes promptes, indépendantes et sérieuses sur les allégations de violation du droit international.

L’ACAT appelle François Hollande à suivre cette approche basée sur le droit international et sur la reconnaissance du besoin impératif de justice pour toutes les victimes.

TWEETS À DIFFUSER

Pétition #Gaza: @Elysee doit condamner publiquement les attaques indiscriminées contre les Gazaouis http://www.acatfrance.fr/action/le-_deux_poids-_deux_mesures__de_la_diplomatie_francaise via @ACAT_France
.@fhollande doit condamner les attaques indiscriminées menées par Israël à l’encontre des Gazaouis http://www.acatfrance.fr/action/le-_deux_poids-_deux_mesures__de_la_diplomatie_francaise via @ACAT_France
#Gaza #Israël : France doit demander la création une enquête de l'ONU sur les violations des droits humains http://www.acatfrance.fr/action/le-_deux_poids-_deux_mesures__de_la_diplomatie_francaise @Elysee

Articles associés

Communiqué
Salah-Hamouri-Appel_20220530
IsraëlPalestine

Salah Hamouri doit être soutenu par les autorités françaises

Le 25 / 05 / 2022
L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri est détenu depuis 3 mois par les autorités israéliennes, sans avoir été jugé, ni même inculpé. Une audience doit se tenir dans une semaine, le 6 juin, pour décider de son maintien ou non en détention administrative. Nous lançons cet appel aux côtés de ses proches pour demander sa libération.
Appel à mobilisation
AAM_Salah-Hamouri_Thumbnail_20220428
IsraëlPalestine

Salah Hamouri passe son anniversaire en prison

Le 28 / 04 / 2022
Placé depuis le 7 mars 2022 en détention administrative par les autorités israéliennes, le défenseur franco-palestinien Salah Hamouri vient de fêter ses 37 ans en prison. Le 6 juin prochain, une audience aura lieu sur son maintien en détention ou sa remise en liberté. Par ailleurs, Salah demeure également sous la menace d’une expulsion de sa terre natale.
Appel urgent
AAMU_Salah-Hamouri_Thumbnail_20220317
IsraëlPalestine

Salah Hamouri, à nouveau placé en détention administrative

Le 17 / 03 / 2022
Les forces de sécurité israélienne ont à nouveau placé en détention administrative Salah Hamouri pour une durée de trois mois reconductible alors qu’il est toujours sous la menace d’une expulsion de sa terre natale en raison de la révocation de sa résidence à Jérusalem.
Communiqué
standwiththe6
IsraëlPalestine

Lettre à M. Le Drian : soutenez les ONG palestiniennes

Le 02 / 11 / 2021
Vendredi 22 octobre, le ministère israélien de la Défense a désigné comme organisations terroristes six organisations non-gouvernementales (ONG) palestiniennes : Addameer Prisoner Support and Human Rights Association, Al-Haq Law in the Service of Man (Al-Haq), Bisan Center for Research and Development, Defense for Children International-Palestine (DCI-P), Union of Agricultural Work Committees (UAWC) et Union of Palestinian Women's Committees (UPWC). Nos organisations déplorent vivement cette décision et expriment leur pleine solidarité avec les six ONG palestiniennes ciblées.