IsraëlPalestine
Bonne nouvelle

Mohammed Allan enfin libre

Mohammed Allan a été libéré le 5 novembre dernier après un an de détention administrative et une grève de la faim de deux mois qui a failli lui coûter la vie. Arrêté le 6 novembre 2014, il a été placé en détention administrative, sans inculpation, sur la base de « preuves » qualifiées de secrètes et auxquelles ni lui ni ses avocats ne pouvaient avoir accès.
mohammad_allan-300x174
Crédits : ISM Palestine
Le 14 / 11 / 2015

Mohammed Allan a été libéré le 5 novembre dernier après un an de détention administrative et une grève de la faim de deux mois qui a failli lui coûter la vie.

Arrêté le 6 novembre 2014, il a été placé en détention administrative, sans inculpation, sur la base de « preuves » qualifiées de secrètes et auxquelles ni lui ni ses avocats ne pouvaient avoir accès.

Le 16 juin 2015, pour protester contre sa détention, il a entamé une grève de la faim qui l’a temporairement plongé dans le coma deux mois plus tard. La Cour suprême a alors ordonné la suspension de l’ordre de détention administrative le 20 août mais il a finalement été de nouveau arrêté le 10 septembre plus tard, à sa sortie de l’hôpital, au motif que son état de santé s’était amélioré et qu’il pouvait donc purger la fin de sa période de détention. Mohammed Allan a alors repris sa grève de la faim pour ne l’arrêter qu’après l’engagement des autorités israéliennes de ne pas renouveler l’ordre de détention.

Pour en savoir plus sur Mohammed Allan

 

Articles associés

Communiqué
Gaza-Bombing-20231007_by-WAFA-APAimages
IsraëlPalestine

Nous saisissons le Conseil d'État contre les ventes d'armes

Le 07 / 06 / 2024
Les organisations Action Sécurité Éthique Républicaines (ASER), Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT-France), Stop Fuelling War (SFW) et l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) se sont pourvues en cassation devant le Conseil d’État. Leur recours fait suite au refus du tribunal administratif de Paris, le 6 mai dernier, de suspendre en référé des exportations d'armes françaises vers Israël. Ces ONG exhortent la France à cesser immédiatement la vente d’armes à Israël alors que le nombre de victimes augmente chaque jour dans la Bande de Gaza.
Communiqué
Gaza-Airstrike-20231010_by-Wafa-APAimages
FranceIsraëlPalestine

Action juridique pour stopper les livraisons d’armes à Israël

Le 12 / 04 / 2024
L'ACAT-France et un ensemble d'ONG de défense des droits de l'Homme saisissent la justice en urgence pour stopper les ventes d'armes par la France à Israël. Objectif : obliger la France à respecter le droit international, qui interdit de transférer des armes vers un pays susceptible de les utiliser pour commettre de graves crimes internationaux. Par ces transferts, la France contribue au risque de faire basculer le droit légitime d'Israël à se défendre en génocide.
Communiqué
CeasefireNOW
FranceIsraëlPalestine

Notre tribune collective d'ONG pour un cessez-le-feu à Gaza

Le 19 / 12 / 2023
L'ACAT-France, au sein d'une une large coalition d'ONG, interpelle le président de la République et demande un cessez-le-feu à Gaza. Le déluge de bombes que la population subit constitue une véritable torture à laquelle il est impératif de mettre fin immédiatement.