Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
Actualité

Quel monde en 2015 ?

Quelles sont les perspectives et points d'alertes dans notre lutte quotidienne pour les droits de l'homme, contre la torture et la peine de mort ? Parallèlement, quelles raisons d'être optimistes ? Un point d'étape essentiel en ce début d'année.
2015
Le 28 / 01 / 2015

Le monde en chiffres :

  • En 2014, plus d’un pays sur deux pratiquait encore la torture
  • En 2013, plus de 3000 exécutions ont eu lieu en Chine, 624 en Iran, 39 aux Etats-Unis
  • La traite d’êtres humains est le 3ème trafic le plus important au monde, après les armes et la drogue.

Des points d'alerte :

  • Un mouvement contradictoire : Alors qu’en décembre, un vote record de 117 États à l'Assemblée générale de l'ONU s'est prononcé en faveur d'un moratoire international sur la peine de mort, plusieurs pays font le chemin inverse : le Pakistan et la Jordanie ont repris les executions. Aux Maldives, la peine capitale a été rétablie pour les enfants… L’enfer au paradis…
  • La lutte contre le terrorisme… à quel prix ? La lutte contre le terrorisme est prétexte à une multiplication des actes de torture et de condamnations à mort. Sous couvert de sécurité nationale, les droits de l’homme et l’humanité sont bafoués. Dans de nombreux cas, la lutte anti-terroriste sert d’excuse pour museler l'opposition politique.
  • Réforme de l’asile : une accélération aveugle. La réforme  en cours en France prétend simplifier les procédures. Certes, elle raccourcira l’attente des demandeurs d’asile… mais au risque d’un traitement expéditif mettant en danger de nombreux requérants réellement menacés dans leur pays.

Des raisons d'être optimiste

  • Contre les disparitions forcées : en 2014  plusieurs pays ont ratifié la Convention pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées : Angola, Slovaquie,Togo
  • Une Afrique qui dit non aux présidents élus à vie : en 2014, une partie de l'Afrique s'est soulevée contre les présidents "à vie" : au Burkina-Faso ou au Congo-Brazzaville contre le relèvement du nombre de mandats présidentiels ; au Gabon ou au Togo, contre leur limitation.
  • Sur le continent américain : au Mexique, les atteintes aux droits de l'homme commises par les forces armées contre des civils seront désormais confiées aux tribunaux civils et la justice prend des mesures pour combattre la torture ; en Colombie, la poursuite du processus de paix gouvernement/FARC est un premier pas vers un Etat de droit et la lutte contre les violations des droits de l'homme massives ; aux Etats-Unis, le Sénat a rendu public un rapport sur les tortures perpétrées par la CIA après le 11 septembre 2001.

Articles associés

Actualité
visuel actu CWS1
ChineCamerounVietnam

Libres d'informer : défendons les journalistes contre la to...

Le 28 / 06 / 2022
Derrière les murs des prisons, dans les sous-sols du pouvoir, à l’abri des regards, des hommes et des femmes sont séquestrés, humiliés, affamés, battus afin de briser leur volonté de défendre un droit fondamental : la liberté d’expression et d’information. À l'occasion de la journée internationale de soutien au victimes de la torture le 26 juin, soutenons celles et ceux qui, pour avoir simplement exercé leur droit fondamental, sont victimes des pires injustices dans leur pays.
Actualité
AG2022_Main_Article-20220620
France

L’ACAT-France convoque son assemblée générale 2022

Le 20 / 06 / 2022
Du 10 au 12 juin 2022, les délégués de l’ACAT-France se sont réunis en assemblée générale. Un temps de rencontres, d’échanges et de témoignages, après deux années de pandémie. Surtout, un temps essentiel pour la vie démocratique de l’association qui a renouvelé le mandat de son comité directeur et élu son nouveau président.
Actualité
NDV2022_Radio-Notre-Dame_ITW-Bernadette-Forhan
ChineCamerounSahara OccidentalFranceMarocMexiqueVietnam

La Nuit des Veilleurs est l'invitée de Radio Notre Dame

Le 16 / 06 / 2022
Bernadette Forhan, vice-présidente catholique de l'ACAT-France, était ce matin au micro de l'émission « Rencontre » sur Radio Notre Dame pour présenter la 17ème édition de la Nuit des Veilleurs. L'occasion de rappeler que la torture, loin d'être consignée à une image du Moyen-Âge continue de sévir. Mais que veillée après veillée, nos actions lui opposent une solidarité d'ampleur à l’égard des victimes.