Cookie Consent par FreePrivacyPolicy.com
IsraëlPalestine
Actualité

Conférence "Gaza : des familles en quête de justice", autour du webdocumentaire Obliter

Lundi 12 décembre à Paris, l'ACAT co-organise une conférence autour du webdocumentaire "Obliterated Families", qui relate l'histoire de dix familles détruites par l'offensive israélienne sur Gaza en 2014.
gaza_conf
Le 05 / 12 / 2016

L’ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture), le CCFD-Terre Solidaire, l’Institut du Monde Arabe, le magazine en ligne Orient XXI, l’équipe du webdocumentaire « Obliterated Families »

Vous convient lundi 12 décembre de 19h à 21h à la conférence  « Gaza : des familles en quête de justice »

Rencontre Langue et mémoire
Autour du webdocumentaire « Obliterated Families »
Auditorium de l’Institut du Monde Arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard, 75005 Paris
(Entrée libre dans la limite des places disponibles / Ouverture au public à 18h30)

En présence de :

  • Anne Paq et Ala Qandil, co-auteures du webdocumentaire et respectivement photographe du collectif Activestills et reporter
  • Hélène Legeay, responsable Maghreb et Moyen-Orient à l’ACAT
  • Mahmoud Abu Rahma, responsable Relations internationales au Centre Al Mezan des droits humains à Gaza
  • Ramsis al-Kilani, membre d’une famille de victimes
  • Conférence animée par Sylvain Cypel, journaliste membre de la rédaction d’Orient XXI

Le webdocumentaire « Obliterated Families », véritable plongée dans la réalité glaçante de Gaza au cours de l’été 2014, relate l’histoire de dix familles dont les vies ont été détruites par l’offensive israélienne de juillet 2014 (http://obliteratedfamilies.com/fr/). Il sera pour la première fois en France présenté lors d'une rencontre au grand public.

Gaza, 17 juillet 2014. Au cours de l’offensive israélienne dite « Bordure protectrice » dans la bande de Gaza, un missile s’abat sur le toit de la maison de la famille Shuheibar, où cinq enfants nourrissent des pigeons. Il tue une petite fille de 8 ans, Afnan, et deux petits garçons de 9 et 10 ans, Wassim et Jihad. Il blesse également grièvement deux garçons de 15 et 9 ans, Udai et son cousin Bassil.

Seront également évoqués durant cette conférence les bombardements israéliens sur la bande de Gaza en 2014, le combat pour la justice des familles de victimes, et le travail des ONG contre les violations du droit international.

Le 29 juin 2016, la famille Shuheibar, présentée dans le webdocumentaire, a porté plainte en France pour complicité de crime de guerre et homicide involontaire contre l’entreprise française Exxelia Technologies [1].

Selon l’ONU, l’opération dite « Bordure protectrice » a causé la mort de 1462 civils palestiniens, dont 551 enfants et 299 femmes.

Inscrivez-vous à l'événement sur Facebook

Contacts presse :

Note :

Evénement organisé en partenariat avec ActiveStills, Al Mezan Center for Human Rights, Solivr, Middle East Eye et The New Arab

Articles associés

Actualité
Salah-Hamouri_Audience-5-Septembre_Maintien-Détention_Thumbnail
IsraëlPalestine

Salah Hamouri maintenu en détention administrative

Le 05 / 09 / 2022
L’ACAT-France regrette la récente décision des autorités israéliennes de maintenir l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri en détention administrative, à laquelle notre compatriote est soumis depuis le 10 mars 2022. Contre cette injustice, le combat continue.
Actualité
Salah-Hamouri_Audience-5-Septembre_Thumbnail
IsraëlPalestine

La situation de Salah Hamouri en suspens

Le 31 / 08 / 2022
Placé en détention administration depuis le 10 mars dernier, l'avocat franco-palestinien Salah Hamouri voit son destin suspendu à une nouvelle audience prévue le 5 septembre. En solidarité pour notre compatriote dans cette campagne d'harcèlement administratif et judiciaire que notre compatriote subit, l'ACAT-France se mobilise.
Appel du mois
AM 2022-08-Hamouri COVER
Israël

J’agis pour la libération de Salah Hamouri

Le 25 / 07 / 2022
L’avocat franco-palestinien Salah Hamouri est détenu depuis 5 mois par les autorités israéliennes, sans avoir été jugé, ni inculpé. Le 5 septembre, il est à craindre que sa détention administrative soit encore une fois renouvelée. Nous lançons cet appel pour demander sa libération.