Actualité

Prévention de la torture : l'ACAT à l'OSCE

L’ACAT a participé à la session sur les droits de l’homme de l’OSCE qui se tenait à Varsovie du 22 septembre au 3 octobre 2014. Christine Laroque, responsable des programmes Russie et Asie, est intervenue pour rappeler la nécessité dela lutte contre l’impunité, notamment par le biais de la compétence universelle.
11226
Le 01 / 10 / 2014

L’ACAT a participé à la session annuelle sur les droits de l’homme de l’OSCE (Human Dimension Implementation Meeting) qui se tenait à Varsovie (Pologne) du 22 septembre au 3 octobre 2014. Celle-ci rassemble chaque année les délégations des 57 États membres de l’OSCE, des centaines d’ONG et experts internationaux.

Torture: La nécessité d'une compétence universelle dans les pays de l'OSCE

Christine Laroque, responsable des programmes Russie, Asie centrale & Asie à l’ACAT, est intervenue en session plénière pour rappeler la nécessité de justice pour les victimes de torture et la lutte contre l’impunité, notamment par le biais de la compétence universelle.

« La répression de la torture peut être un fort moyen de dissuasion et donc de prévention de telles pratiques odieuses. Bien qu’il soit préférable de poursuivre ceux qui ont commis ces crimes sur le territoire où ils se sont produits, la justice n’y est pas toujours possible. […] Les États peuvent ne pas avoir la volonté de poursuivre les tortionnaires voire les protéger délibérément de la justice. Dans ce cas, la compétence universelle peut être un outil fondamental pour lutter contre l’impunité ». L’ACAT a appelé les États à mettre en œuvre ce principe et les outils adéquats et l’OSCE à se saisir de cette question dans son travail.

Lire l'ensemble de la déclaration de l’ACAT prononcée à Varsovie le 24 septembre 2014 (en anglais). 

Rencontre avec la fille d'un prisonnier ouzbek

En marge de ce forum diplomatique international, la représentante de l'ACAT a pu s’entretenir avec différents membres d’ONG, de l’OSCE, de hauts représentants diplomatiques. Elle a notamment rencontré Aygul Begjanova, une femme très forte et touchante qui se bat pour faire libérer son père, Mukhammed Begjanov, un journaliste et opposant ouzbek emprisonné depuis 15 ans dans des conditions terribles. Victime de torture, il est soutenu par l’ACAT depuis de longues années. Sa famille, réfugiée aux États-Unis, est en contact étroit avec l’ACAT par email, mais c’était la première fois qu’une rencontre avait lieu. L’ACAT a organisé la venue d’Aygul à Varsovie. Christine Laroque lui a organisé différentes rencontres afin de plaider la cause de son père et exiger sa libération.

Manifestation silencieuse en faveur des prisonniers politiques en Ouzbékistan

Elle a également pris part à une manifestation silencieuse pour demander la libération de prisonniers politiques ouzbeks. Initiée par Mutabar Tadjibaeva, une éminente militante ouzbèke, une dizaine de défenseurs des droits de l'homme ouzbeks se sont levés en silence pendant la prise de parole de la délégation ouzbèke, tenant les portraits de nombreux prisonniers politiques toujours incarcérés en prison en demandant "qui sera le prochain?". Un acte impossible en Ouzbékistan où toute manifestation de ce type est interdite et envoie directement ses participants à une longue peine de prison.

Articles associés

Appel à mobilisation
AAM_Ziane_VIGNETTE
Maroc

Le harcèlement judicaire contre Mohamed Ziane se poursuit

Le 29 / 05 / 2024
Mohamed Ziane, 81 ans et ancien bâtonnier du barreau de Rabat, est détenu depuis le 21 novembre 2022 dans une affaire qui vise vraisemblablement à le punir pour son travail d’avocat et pour ses propos en tant qu’opposant politique. Une nouvelle plainte a été ouverte contre lui en mars dernier.
Appel du mois
WEB_HEAD 24.06
Égypte

J’agis pour la libération de Mahmoud Hussein

Le 24 / 05 / 2024
Arrêté, détenu et torturé depuis le 25 janvier 2014 pour avoir porté un T-shirt où il était écrit « une nation sans torture », Mahmoud Hussein est libéré en 2016. Il est à nouveau arrêté en août 2023, toujours pour la même affaire, et risque 25 ans de prison.
Bonne nouvelle
BN-Zhang-Zhan
Chine

La journaliste Zhang Zhan enfin libérée

Le 22 / 05 / 2024
Nos sources confirment la récente libération de la journaliste citoyenne Zhang Zhan. Sa libération survient après quatre ans de prison pour avoir informé ses concitoyens de la réalité de la situation à Wuhan, lors du pic de la pandémie de Covid-19. L’ACAT-France dénonce les actes de torture subis par Zhang Zhan et les atteintes à la liberté d’expression et à la liberté de la presse en Chine.